Textes de jeunes

Le Labo des histoires stimule la fibre littéraire des plus jeunes ! Retrouvez ici les textes de jeunes qui se laissent porter par leur imaginaire et leur créativité...

Textes de jeunes

 

 

 

Le Labo des histoires stimule la fibre littéraire des plus jeunes ! Retrouvez ici les textes de jeunes qui se laissent porter par leur imaginaire et leur créativité...

Peut-être qu’un jour je réussirai,
Je me tiendrai droite devant ta porte,
J’hésiterai à donner trois petits coups,
Comme j’en avais l’habitude.
Peut-être qu’un jour c’est toi qui viendras,
Que tu me prendras dans tes bras,
Je ne te repousserai pas,
Comme j’en avais l’habitude.

 - ANNA HIMMI (15 ans) 

 

Ces mots qui, se balançant entre oui et non,
Ces mots qui, pourtant, veulent dire quelque chose,
Ces mots qui, en outre-mer, ne sont que chardons,
Ces mots qui pensent mériter qu’on les arrose.
Ces mots seront toujours très doux à prononcer,
À entendre et parler, ces mots libres, sans maître,
Qui, cependant, ne veulent jamais nous arbitrer,
Volant comme un oiseau,
sans ailes, ces mots, « peut-être »…

- RAPHAËL MATZIN NUROCK (10 ans)

 

Après ce long voyage
Il n’est que de passage
S’en va dans un murmure
De sa voix qui rassure
Nous laissant plein d’espoir
Et des moments de gloire
Quand vient le crépuscule
Que les oiseaux hululent
Fred s’endort tendrement
Au pied d’un monument
Au quartier
On écrit
Pour rêver
S’en aller
Pour la vie

-"PS" (15 ans)

 

« T’es là sûrement à 40 ans croulant dans une vie morne avec deux enfants et un taf à mi-temps. T’es sûrement tout lent, même plus galant. T’es plus l’exception de personne, tout est morne. Finis les mots roses, tout est maussade. Finis les temps dans les bacs à sable. Tu penses encore à cette mère qui t’a tabassé ? Non, elle n’est pas l’excuse de ces pensées. Tu dois tout faire pour ne pas lui ressembler. Mais l’essentiel dans ton passé futur, c’est elle, celle que tu aimes, et aujourd’hui plus rien ne m’importe que de savoir ce qu’on deviendra, non pas toi et moi, mais elle et nous. Celle que t’appelle ta p’tite amoureuse, celle pour qui t’as les larmes aux yeux quand tu lui parles de tes maux de cœur, celle à qui tu disais des mots à raviver des fleurs. »

-THOMAS CHESSMANN

 

« La loi a empêché les femmes de pratiquer du sport pour qu’elles n’aient pas confiance en elles, quittent le foyer, connaissent le goût de la victoire, réclament des droits comme le travail, etc. »

-ANONYME

Découvrez les actualités du Labo des histoires

Le 02 mai 2024

Le Labo des histoires s'associe à Strasbourg Capitale Mondiale du Livre 2024

Découvrez les projets menés et réalisés par le Labo des histoires dans le cadre de cette année d'événements littéraires à Strasbourg.

Le 24 avril 2024

Sortie du livre "Il faut enfin que je te dise..." - lettres croisées d'ados et d'adultes

Découvrez "Il faut enfin que je te dise..." , un livre publié et réalisé avec les Éditions du Seuil. Il est l'aboutissement d'un projet national porté par toutes les équipes du Labo des histoires.

Le 18 avril 2024

Le Labo des histoires au Festival Résonances

Le Labo des histoires et la Fondation GoodPlanet joignent leurs forces pour vous proposer un atelier d’écriture gratuit lors du Festival Résonances le samedi 27 avril 2024. Réservez dès maintenant !

Témoignages

Logo du Labo des histoires

Jakov (9 ans), laborantin au Labo des histoires - Paris

“Ma maman a entendu parler de cet atelier et elle m’a proposé d’y participer, c’était la première fois pour moi et j’ai aimé inventer des choses et imaginer des histoires à partir d’une photo. Quand j’écris, je sens ma créativité et parfois j’ai mal à la main !”

Logo du Labo des histoires

- Sarah (12 ans) et Maëlys (11 ans), laborantines du Labo des histoires - La Réunion

“Ce qui nous plaît au Labo des histoires, c’est de faire des petits jeux d’écriture dans une bonne ambiance. C’est un rendez-vous auquel on a toujours envie d’aller, par exemple pour apprendre des choses sur le quartier et écrire des articles : ça donne envie de participer sans avoir peur de donner une mauvaise réponse. Depuis, on note tout ce qui nous arrive dans un journal intime. Quand on écrit ? On se sent plus légères, comme si on parlait à quelqu’un à qui l’on se confiait.”

plus de témoignages

Nos partenaires

Ministère de la Culture
Ministère de l'Éducation nationale et de la Jeunesse
ANCT
Ministère de l'intérieur des Outre-Mer
Pass Culture
Fondation Hachette
Fondation ADP
Vivendi Create Joy
Fondation Pour l'Ecriture
CNL