Boxe et écriture - Labo des histoires

En 2023, le Labo des histoires Île-de-France Est mène un projet d’ampleur articulant boxe et écriture, notamment grâce à un financement du Conseil départemental (programme Insersport). En effet, les mots percutent comme les coups, avec autant d'impact. Le corps et le cœur adolescents sont traversés par tant de mouvements, de vents contraires… L'objectif est de leur donner les moyens d'exprimer ces changements dans leur tête et leur corps, à travers l'écriture et la boxe. L'écriture et la déclamation de son texte, elles, permettent de mettre des mots sur des émotions, en vue d'une libération.

Plusieurs stages seront proposés en 2023, à destination de groupes d’horizons variés, pour donner lieu à l’édition d’un recueil commun en fin d’année. Les premiers à tenter l’aventure, du 27 février au 3 mars 2023, étaient des jeunes de l’Ecole de la deuxième chance de Seine-Saint-Denis, à La Courneuve, encadrés par Audrey Chenu, boxeuse et slameuse au sein de plusieurs collectifs, mais également autrice d’une autobiographie, Girlfight, paru en 2013.

Lors de la première séance, Audrey les a invités à écrire un acrostiche à partir de leur prénom. Puis, après cet échauffement littéraire, c’est la boxe qui a pris le relai : avant de commencer, elle les a interrogés sur leur connaissance du sport, mais aussi de ses grands noms, masculins comme féminins… Ils ont bien sûr cité Mohamed Ali et Mike Tyson mais également Mary Kom, boxeuse indienne.

Chaque après-midi était construit sur le même format et a permis d’enrichir les textes originaux, en intégrant rimes ou comparaisons, mais aussi d’écrire d’autres textes, par exemple sur un combat mené au cours de sa vie. Enfin, la dernière séance a été l’occasion de finaliser les textes – mais aussi de faire une petite « démonstration » de tout ce qui avait été appris en boxe, lors de petits combats amicaux.

Interrogés sur le stage, les jeunes affirment tous avoir énormément apprécié, surtout pour l’occasion qui leur était donnée de parler de leur parcours, de leurs ressentis, et pour la découverte de la boxe, que plusieurs souhaitent continuer à pratiquer.

 

Voici un avant-goût, avec le texte écrit par Harouna :

J’encourage les profs de maths,
J’envoie des directs à mes adversaires,
J’uppercut les hypocrites
Je reste sur mes appuis face aux racistes
J’esquive ma daronne pour combattre mon cancer
J’observe le médecin, plus déterminé que moi
J’ai plus la force de me défendre
Madame,si je pars si je pars, reste sur tes gardes, concentre-toi sur mes gosses, apprend-leur la persévérance, faut pas qu’ils oublient le souffle de la vie.
Entre motivation et détermination, l’important c’est l’anticipation

Découvrez les actualités du Labo des histoires ILE-DE-FRANCE EST

Le 10 mars 2023

Boxe et écriture

En 2023, le Labo des histoires Île-de-France Est mène un projet d’ampleur articulant boxe et écriture, notamment grâce à un financement du Conseil départemental (programme Insersport). En effet, les mots percutent comme les coups, avec autant d'impact. Le corps et le cœur adolescents sont traversés par tant de mouvements, de vents contraires… L'objectif est de leur donner les moyens d'exprimer ces changements dans leur tête et leur corps, à travers l'écriture et la boxe. L'écriture et la déclamation de son texte, elles, permettent de mettre des mots sur des émotions, en vue d'une libération. Plusieurs stages seront proposés en 2023, à destination de groupes d’horizons variés, pour donner lieu à l’édition d’un recueil commun en fin d’année. Les premiers à tenter l’aventure, du 27 février au 3 mars 2023, étaient des jeunes de l’Ecole de la deuxième chance de Seine-Saint-Denis, à La Courneuve, encadrés par Audrey Chenu, boxeuse et slameuse au sein de plusieurs collectifs, mais également autrice d’une autobiographie, Girlfight, paru en 2013. Lors de la première séance, Audrey les a invités à écrire un acrostiche à partir de leur prénom. Puis, après cet échauffement littéraire, c’est la boxe qui a pris le relai : avant de commencer, elle les a interrogés sur leur connaissance du sport, mais aussi de ses grands noms, masculins comme féminins… Ils ont bien sûr cité Mohamed Ali et Mike Tyson mais également Mary Kom, boxeuse indienne. Chaque après-midi était construit sur le même format et a permis d’enrichir les textes originaux, en intégrant rimes ou comparaisons, mais aussi d’écrire d’autres textes, par exemple sur un combat mené au cours de sa vie. Enfin, la dernière séance a été l’occasion de finaliser les textes – mais aussi de faire une petite « démonstration » de tout ce qui avait été appris en boxe, lors de petits combats amicaux. Interrogés sur le stage, les jeunes affirment tous avoir énormément apprécié, surtout pour l’occasion qui leur était donnée de parler de leur parcours, de leurs ressentis, et pour la découverte de la boxe, que plusieurs souhaitent continuer à pratiquer.   Voici un avant-goût, avec le texte écrit par Harouna : J’encourage les profs de maths, J’envoie des directs à mes adversaires, J’uppercut les hypocrites Je reste sur mes appuis face aux racistes J’esquive ma daronne pour combattre mon cancer J’observe le médecin, plus déterminé que moi J’ai plus la force de me défendre Madame,si je pars si je pars, reste sur tes gardes, concentre-toi sur mes gosses, apprend-leur la persévérance, faut pas qu’ils oublient le souffle de la vie. Entre motivation et détermination, l’important c’est l’anticipation

Le 10 mars 2023

Inser’sport 2023

Lien social hors pair ou incitation à se dépasser, le sport est souvent un bon moyen pour favoriser le retour à l’emploi. Jeudi 9 mars, le Département a ainsi récompensé 20 structures utilisant le sport à des fins d’insertion professionnelle dans le cadre des trophées Inser’sport.
Boxe et écriture - Labo des histoires

Le Labo des histoires est implanté en Ile-de-France Est depuis 2016.

Nos partenaires

Ministère de la Culture
Région Ile de France
Fondation Hachette
Le Seuil Jeunesse
Fondation Pour l'Ecriture
Sofia
APHP IDF
Ministère de l'intérieur des Outre-Mer
Vivendi Create Joy
Ville de Versailles