Portrait

Publié le 27 mai 2021 | par Labo Des Histoires

0

Portrait de Volontaire : Florian Mazona

Le Labo des histoires Réunion accueille Florian depuis le 1er mars en tant que Volontaire en Service Civique. Comme à notre habitude, nous l’avons soumis au jeu des questions, pour un portrait en quelques mots. Rencontre.

Peux-tu te présenter rapidement ?

Florian Mazona, 19 ans. Volontaire au Labo des histoires pour la promotion de l’écriture chez les jeunes. Etudiant en Info/ Comm à l’Université de la Réunion.

Une qualité un défaut ?

Optimiste et naïf.

Qu’est ce qui te plaît dans le Labo des histoires ?

Tout l’expérience que ça apporte.

C’est quoi une mission de volontariat pour toi ?

C’est apporter ce que l’on a au collectif et participer à l’enrichissement de la vie culturelle. C’est aussi expérimenter le monde professionnel.

Peux-tu me citer un livre qui ta marqué et pourquoi ?

L’esclavage raconté à ma fille de Christiane Taubira. Pour son schéma narratif léger mais pourtant riche d’histoires, de références, de débats et de citations sous forme de questions-réponses entre sa fille et l’auteur qui explique, déconstruit, révèle et relève sans minimiser l’histoire et la culture de la diaspora noire africaine. L’histoire de l’esclavage d’avant jusqu’à ses formes actuelles.

Est-ce que tu aimes écrire ? Si oui, quels sont tes sujets de prédilection ?

Oui, j’aime écrire. Dans un journal de préférence. De la poésie, de l’introspection et souvent de simple idées et comment je me sens dans le monde. Déposer mes pensées, réflexions et états les plus intimes et authentiques, sans filtre, sans faux-semblants puisque je ne m’adresse qu’à moi-même.

Une citation ? Un proverbe ?

La mère dit à l’enfant : « mange la mangue mais ne jette pas le noyau ». Pour moi, qu’importe la langue, l’émotion est le cadeau.

Danyel Waro – Fanzan ( Intro) Poésie

Si tu avais l’occasion de dire quelque chose aux jeunes, qu’est-ce que tu dirais ?

Ayez l’occasion d’exprimer ce que vous êtes dans quelque chose que vous aimez.

Le mouvement et le changement sont l’essence de notre être ; la rigidité est la mort ; le conformisme est la mort : exprimons ce qui nous passe par l’esprit, n’ayons crainte ni de nous répéter, ni de nous contredire, lançons à la ronde les absurdités les plus farfelues, et laissons-nous guider par les rêveries les plus extravagantes sans nous préoccuper de ce que le monde fait, pense ou dit. Car rien ne compte, si ce n’est la vie ; et bien sûr l’ordre.

Citation de Virginia Woolf – Les essais choisis (2015)


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter