Paris

Publié le 25 mars 2021 | par Labo Des Histoires

0

Paris – Virée au tribunal avec l’E2C du 18ème

Le Labo des histoires Paris vient de nouer un partenariat avec l’École de la 2e chance du 18ème arrondissement de Paris. Des écoles de la 2e chance, il y en a plein sur le territoire, et elles font toutes un travail remarquable pour les jeunes de 16 à 25 ans ! Vous ne les connaissiez pas ?  Découvrez-les vite !

La caractéristique forte du dispositif des Écoles de la 2e Chance est de se concentrer sur des franges de la population particulièrement fragilisées : de jeunes adultes, sortis sans diplôme des systèmes d’enseignement classiques et qui doivent, aujourd’hui, faire face à des difficultés sociales et humaines marquées.

Elles accueillent un public jeune en voie d’exclusion qui souhaite accéder à un métier choisi, soit par une formation soit par un accès direct à l’emploi :

  • entre 16 et 25 ans (Moyenne d’âge : 19,9 ans)
  • sans qualification (80% n’ont pas de BEP/CAP validé)
  • sans emploi (84% n’ont aucune expérience professionnelle et 6% sont demandeurs d’emploi depuis plus d’un an)
  • femmes et hommes (47% de femmes)
  • de nationalité française ou étrangère en situation régulière
  • pour un parcours variant de 4 à 18 mois (durée moyenne : 6,1 mois)

Le Labo des histoires Paris a proposé un premier atelier d’écriture à un groupe de 12 jeunes. Les participants ont été invités à découvrir le Tribunal de Grande Instance de Paris et à assister à un ou plusieurs procès. Ensuite, à partir des informations recueillies durant la matinée, les participants ont été amenés à développer l’écriture créative en écrivant un récit de fiction inspiré des faits réels découverts le matin même.

Ainsi, lundi 22 mars, les jeunes se sont réunis dans les locaux du Labo des histoires Paris, rue Saint-Martin à 9h30. Après une brève explication du programme de la journée, Frédéric Couderc les a accompagnés au Palais de Justice de Paris. Ils assisteront à différents procès, l’un pour meurtre, l’autre pour viol et un troisième pour terrorisme.

Durant plus de deux heures, les jeunes verront défiler les témoins, assisteront aux conflits entre la défense et l’accusation. Après le déjeuner, tous se sont retrouvés au Labo des histoires Paris et Frédéric Couderc leur a proposé d’imaginer être dans la tête d’un des personnages présents au procès : avocat, accusé, témoin, juge, avocat général, policier etc. Ils ont du décrire les détails, le lieu, faire ressentir les émotions et adapter leur vocabulaire. Tous ont écrit des textes de très grande qualité, conseillés par Frédéric Couderc et inspirés par des séries ou des films, ou encore par des situations vécues personnellement.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoires"J'aime voir mes élèves suivre des ateliers parce que, quand la sonnerie retentit, ils ne se lèvent pas". "Là où na… ,
    • Labo des histoiresRT : [Nuit des bibliothèques] L'autrice Agnès Debacker en invitée à Sailly-lez-Lannoy pour lancer la réécriture du Petit… ,
    • Labo des histoiresRetour sur... à la , ville du (#LaReunion). ,