À lire Fred Ricou, animateur des master classes

Publié le 24 janvier 2013 | par Aurélie Laurière

0

Fred Ricou, animateur des master classes

Âge : 34 ans. Mission au sein du Labo : servir d’intermédiaire entre la parole de l’écrivain et les jeunes lecteurs. Signe particulier : peut lire trois livres en même temps. Type de littéraire : littéraire original. Qualité : tourné vers les autres. Une lecture inavouable : les magazines féminins. Le Labo en quelques mots : un lieu de rencontre entre les jeunes et les auteurs.   

Après s’être formé au journalisme et aux métiers du livre, Fred commence par travailler en librairie. C’est à cette occasion qu’il constate l’absence de couverture médiatique dont souffre la littérature jeunesse. Pour changer la donne – et aussi pour réconcilier ses deux amours –, il crée Les Histoires Sans Fin, un site internet qui s’impose vite comme une référence dans son domaine. Quand le Labo des histoires pense à lui pour animer ses master classes, Fred accepte sans hésitation. « C’est une expérience intéressante pour trois raisons : l’interview en elle-même, l’échange avec l’auteur et la rencontre avec les ados. »

Le livre qui vous a marqué dans votre enfance ?
Le Voyage de Simon Morley de Jack Finney que j’ai découvert vers 13 ans – il faut savoir que c’est à cet âge-là que j’ai réellement commencé à lire. Un roman qui mêle enquête et voyage dans le temps,  c’est absolument fascinant ! Le personnage principal, un dessinateur un peu photographe, nous fait littéralement plonger dans le 19e siècle. C’est le livre qui a permis à la série Code Quantum d’exister ! Accessoirement, c’est aussi le premier roman que j’ai eu hâte de retrouver en sortant du collège le soir.

Le livre que vous emporteriez sur une île déserte ?
Celui que je viens de finir ! Il s’agit de La Cité des livres qui rêvent de Walter Moers. J’y ai trouvé une ode à l’auteur, à l’écriture, au livre.
Dans la Cité des dragons, tout le monde est écrivain. L’un des personnages se rend au chevet de son parrain en écriture qui est sur le point de mourir. Ce dernier lui confie alors le manuscrit d’un auteur qu’il considère comme le plus brillant de sa génération. Le problème : il n’a plus de ses nouvelles depuis son départ pour la Cité des livres qui rêvent, le lieu où se faire éditer. Après la mort du vieux dragon, le héros se lance donc à la recherche de l’écrivain mystère…

Si vous étiez un écrivain célèbre ?
Je serais Stephen King, parce qu’il écrit ce qu’il veut et qu’il est populaire (dans le bon sens du terme).

Le film du siècle ?
Sans hésiter, Edward aux mains d’argent. Ça, c’est la rencontre de mon goût pour les monstres et de mon côté fleur bleue. Je l’ai vu 4.500 fois (avec une marge d’erreur de 5 %).

Votre endroit préféré pour écrire ?
Chez moi, au calme. Mais je ne suis pas contre l’urgence ni l’agitation !  


A propos

Chargée de projet éditorial au Labo pendant six mois. Mission : promouvoir les ateliers, stages, master class et K.O. des MOTS. Faire en sorte qu’on en parle, qu’on en parle partout et qu’on en parle en bien. En bref : écrire au sujet de l'écrit. Avant, après et à côté : journaliste culture.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresLe premier contrat Territoire-Ecriture a été signé pour la 1ère fois en France à La Réunion. Associant l’Etat, l’Ac… ,
    • Labo des histoiresRT : [DMDM avec la PJJ] Les étudiants du lycée Baggio de Lille travaillent à la valorisation de ces trois dernières anné… ,
    • Labo des histoiresLa 5ème édition du concours d'écriture de la est lancée ! Infos sur la page officielle :… ,