IDF-Est

Publié le 12 avril 2017 | par Labo Des Histoires

0

Thomas Bouveret, mangaka : « Mon conseil aux jeunes ? Lancez-vous ! »

Il vient de boucler une série d’ateliers pour l’antenne Ile-de-France Est du Labo des Histoires au sein de la maison de quartier Quatre-Chemins de Pantin et s’apprête à en donner d’autres à l’hôpital Jean-Verdier de Bondy. Thomas Bouveret, auteur de BD et de manga, s’est fait connaître en adaptant Les mystérieuses cités d’or, le dessin animé qui a bercé son enfance, en manga. Interview.

Comment es-tu devenu dessinateur de BD et mangaka ?
Au lycée, j’ai commencé par recopier des planches que j’aimais.  J’ai ensuite entrepris des études d’informatique et d’infographie mais ce n’était pas ma voie. Je voulais dessiner, alors j’ai commencé à faire autre chose que de la simple copie. Je me suis lancé, avec un ami, dans la création d’un manga pour démarcher des éditeurs. Le projet n’a pas abouti mais il est devenu mon projet d’école à Eurasiam, où je suis entré peu de temps après. J’y ai appris à approfondir mon coup de crayon… et mon japonais ! Sans le parler couramment, je le maitrise plutôt bien aujourd’hui. Cela me sert quand je me rends sur place comme ce sera le cas dans quelques semaines, pour assister notamment à plusieurs salons, pour présenter mes projets du moment.

Thomas Bouveret

Parle nous de ta première publication…
Le premier projet qui a abouti, s’appelle Element-R,il a été publié aux éditions Vent D’ouest en 2011, avec Arnaud Tribout et Cédric Mayen . C’était un manga d’action et de science-fiction en deux volumes. En parallèle de la production de ce manga, on a commencé à réfléchi à l’adaptation des Mystérieuses cités d’or, quand on a vu que la version manga n’existait pas.

Comment adapte t-on un dessin animé si connu ?
Il a fallu contacter les ayant-droits pour avoir leur accord, puis trouver un éditeur. Cela m’a pris deux ans et j’ai finalement convaincu Kaze. J’ai été supervisé par l’un des dessinateurs des Cités d’or sur les différentes étapes de travail : le story-board, le crayonnage, l’ancrage, le cramage et la finalisation. Cela m’a permis de découvrir une nouvelle façon de dessiner. Il m’a appris par exemple à vieillir certains personnages. Le premier volume est sorti en 2013, quatre autres ont suivi. Cette adaptation m’a fait travailler pendant trois ans.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui souhaite devenir dessinateur de BD ou mangaka ?
De se lancer. De faire un projet à soi dans le but de le montrer à un éditeur, en essayant de le cibler au mieux en fonction de sa ligne. Vérifier les tendances, ce qui fonctionne, avec l’idée de se satisfaire soi-même sans oublier le lecteur. Et puis ne pas trop écouter son entourage, qui peut s’inquiéter d’un tel choix.  Moi, j’ai eu des moments de découragement mais j’ai continué à avoir confiance en moi. Alors, oui, il faut aussi penser à des plans plus « alimentaires » pour les périodes creuses mais il n’y a pas que les autres qui parviennent à publier ! Pourquoi pas vous ? Il faut échanger avec d’autres passionnés comme vous et s’entourer de personnes qui y croient, qui nous poussent davantage à prendre des risques.

Qu’est-ce qui te plaît dans l’animation d’ateliers d’écriture pour le Labo des Histoires ?
Au delà du plaisir de la transmission, ils me permettent justement de vérifier les envies des jeunes : ce qu’ils aiment dessiner, leur influences, les tendances. Et puis cela pousse à la modestie : certains participants sont bien meilleurs que moi à leur âge ! Ils me permettent de me remettre en question, de chercher d’autres idées ou d’autres façons de transmettre. Mais en ayant parfois un fort potentiel, certains jeunes abandonnent parfois vite. J’essaie de leur enseigner l’importance de la persévérance.

Thomas Bouveret-maison de quartier 4 Chemins Pantin-2

 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Ateliers d’écriture gratuits

    Le Labo des histoires propose des ateliers d’écriture créative GRATUITS, ouverts aux jeunes de moins de 25 ans.

    Retrouvez le calendrier de chaque antenne dans les rubriques « Ateliers ».

  • Soutenir le Labo des histoires

  • Inscrivez-vous à notre newsletter !




  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Master Class avec Bernard Werber à l’#UnivToulon : interactif, drôle, instructif... passionnant ! ,
    • Labo des histoiresRT : Mercredi découverte avec Anaïs Ruch et les jeunes du Labo 148 ! Écriture de portraits à partir d'éléments inconnus.… ,
    • Labo des histoiresRT : On vous avait prédit une détonante ! Ateliers et battles de slam dans la peau d'un animal à la médiath… ,
  • La radio du Labo des histoires