Grand Est

Publié le 10 mai 2022 | par Labo Des Histoires

0

Stop-mot

Dans le cadre de l’appel à projets « Culture et Langue Française », le Labo des histoires Grand Est, le Foyer Notre Dame de Strasbourg et l’artiste transdisciplinaire Lucas Lejeune ont imaginé et lancé un projet intitulé « Stop-mot ». L’objectif de ces ateliers mêlant écriture et stop-motion est d’apprendre le français autrement, en testant, en expérimentant, en jouant avec des lettres en bois et en se concentrant sur la manière dont les mots et les phrases sont formées. Depuis le mois de décembre dernier, ce sont près d’une quarantaine de jeunes migrants qui ont participé à ses ateliers !

Le Service d’Accompagnement des Mineurs Isolés (SAMI) du Foyer Notre Dame de Strasbourg accueille chaque année une quarantaine de jeunes primo-arrivants âgés de 15 à 18 ans. Ils sont essentiellement originaires d’Afghanistan, du Pakistan, du Bengladesh, d’Europe de l’Est, d’Afrique de l’Ouest et, plus ponctuellement, du Maghreb. Tous ont fui leur pays d’origine et sont dans une grande précarité. Le SAMI du Foyer Notre Dame est leur premier lieu d’accueil en France après leur parcours migratoire, un lieu de transition avant d’être orientés vers d’autres structures. Ils y sont pris en charge de manière collective et sont encadrés par une équipe bienveillante, de manière à tisser des liens, à éviter l’isolement et le repli sur soi.

A leur arrivée en France, les mineurs isolés étrangers maîtrisent peu, voire pas du tout la langue française. Pour certains d’entre eux, ces difficultés à l’oral et à l’écrit sont accentuées par la méconnaissance de l’alphabet latin. De plus, la plupart ont été très peu scolarisés dans leur pays d’origine. L’apprentissage du français devient alors pour eux un exercice particulièrement ardu.

Les ateliers animés par Lucas Lejeune ont été un complément aux cours de Français Langue Etrangère, permettant l’apprentissage de façon ludique et créative par la manipulation de pièces de Scrabble ou de dés. En manipulant ainsi les lettres, les participants ont pu (ré)apprendre les bases de l’alphabet, former des mots, les articuler entre eux, découvrir qu’une même racine peut donner une multitude de noms, de verbes et d’adjectifs, que certaines lettres se prononcent de manière totalement différentes selon leurs associations… de façon plus ludique et spontanée – et souvent moins fastidieuse – que s’ils avaient dû les écrire à la main. Cette technique d’animation – qui rend les jeunes acteurs de leur apprentissage et qui fait appel à leurs mémoires visuelle et tactile – a d’ailleurs été réutilisée en dehors des ateliers par le professeur de Français Langue Etrangère.

Les mots nés de ces expérimentations avec les lettres ont permis d’acquérir du vocabulaire, puis ont donné naissance à des phrases témoignant du quotidien des participants, de leurs loisirs ou de leurs pensées du moment. Parfois, de courtes poésies ont été créées, utilisant la technique de l’allitération.

Chaque création a fait l’objet d’une vidéo en stop-motion, mettant en évidence la manière dont les mots et les phrases se forment.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑