Nouvelle-Aquitaine

Publié le 8 novembre 2018 | par Labo Des Histoires

0

Stage liberté avec Nadia Bourgeois !

Qu’est que la liberté ? Que vous évoque ce mot ?

Notre stage sur ce thème, qui s’est déroulé du lundi 22 au jeudi 25 octobre, a commencé par ces simples questions. Des questions tournant autour de la définition du mot liberté et de ces symboles, que nos cinq laborantins ont tenté de définir à l’oral.

La liberté, c’est : la révolution, une colombe, la statue de la liberté, un crayon, un tableau de De la croix, des ailes, etc.

La liberté pouvait être beaucoup de choses et elle pouvait s’exprimer à l’oral de manière très diverses, mais aussi à l’écrit. Ainsi, en quatre séances, nos participants ont pu s’essayer à quatre genres littéraires différents pour parler d’elle.

En premier lieu, en s’appropriant le genre de la « nouvelle » qui, après assimilation du fonctionnement et des règles de ce type de textes, a pu permettre aux participants d’écrire des histoires très variées. De la science-fiction, avec un astronaute oublié par ses camarades sur la lune en compagnie d’une monstrueuse créature violette, comme de l’héroic fantasy, ou un homme prisonnier d’une tour remplie de pièges, cherche son épée, pour en affronter les épreuves.

Deuxièmement, le « slam ». Pour cet atelier, après une petite session d’écoute musicale, chacun a pu s’inspirer du thème pour écrire des paroles alliant originalité, jeux de mots et touche de folie.

Ensuite, la « scénette » a pu permettre au laborantin de toucher à la fois à l’humour, à la caractérisation et à l’invention de personnage, mais aussi et surtout à la construction de dialogue entre eux.

Pour finir, le « conte » qui a permis aux laborantins de puiser dans diverses inspirations pour écrire des histoires parfois attendrissantes, parfois cruelles.

Allant du conte merveilleux d’un petit dragon qui voulait sortir de son œuf, qui lui-même préférait que le dragon grandisse encore. En passant par un conte de diable dupé, ou l’on suit deux prisonniers aux caractères opposés qui échouent dans la tâche que leur a confié un roi tyrannique, celle de chercher une eau magique, ne leur donnant ainsi que deux choix, s’enfuir, ou s’excuser. Ou encore un conte de sagesse, sur un homme vivant dans une société totalitaire qui finit par écrire un livre, lui valant ainsi de se faire traquer, pour lutter contre le pouvoir en place.

Le fait de pouvoir travailler sur le thème de la liberté en ayant un aussi large panel de genre à leurs dispositions a pu permettre aux laborantins de donner encore plus de diversité à leur potentiel imaginatif et leur a permis de nous surprendre, de nous émouvoir, ou de nous faire rire avec des textes toujours plus enchanteurs.

Merci à Nadia pour avoir animés les ateliers et aux laborantin pour s’être prêté au jeu !

 

 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑