Nouvelle-Aquitaine

Publié le 8 mars 2018 | par Labo Des Histoires

0

Samy arrive au Labo des histoires

Cette semaine, un nouveau rejoint l’équipe du Labo des histoires Nouvelle-Aquitaine. Nous lui avons posé quelques questions pour que vous puissiez faire connaissance avec lui.

Salut, pourrais-tu te présenter rapidement ?

Je m’appelle Samy et j’ai 24 ans ! Après une enfance passée à bourlinguer entre le Gers et le Médoc, je me suis retrouvé à Bordeaux, ville dans laquelle je vis depuis plus de dix ans maintenant. J’ai fait des études en imprimerie, en Lettres Modernes, puis en Métiers du livre, avant d’arriver au Labo des histoires Nouvelle-Aquitaine où j’aide au développement de l’antenne.

Comment as-tu entendu parler du Labo des histoires ?

J’ai entendu parler du Labo des histoires Nouvelle-Aquitaine par une amie qui y faisait régulièrement des ateliers, c’est en allant en Garantie jeune au 62 rue Fieffé que je me suis rendu compte que les locaux du Labo étaient juste au-dessus de ceux de la Garantie jeune et que l’aventure a commencé.

Quels sont les univers qui te plaisent le plus ?

Je ne suis pas spécifiquement attiré par un type d’univers précis, je peux apprécier les univers féeriques, colorées et « cartoonesques » aussi bien que les ambiances post-apocalyptiques, il m’arrive aussi de me contenter de la « simplicité » d’un monde contemporain.

Pourrais tu nous parler d’une de tes lectures ?

Je recommande Morwenna de Jo Walton, car ce roman est non seulement une invitation à la lecture de toutes sortes de littératures de l’imaginaire, mais aussi une histoire prenante aux airs de journal intime où l’on suit une héroïne attachante au quotidien compliqué par un handicap récent, la perte d’un proche et une vie de famille chaotique. Morwenna, l’héroïne éponyme de l’histoire n’a de cesse de lutter pour aller de l’avant et trouve du réconfort dans la lecture et dans ses interactions avec des créatures du folklore gallois qu’elle est la seule à voir au quotidien. Cette histoire parle de rapport à la famille, de deuil, mais aussi des discriminations que l’on peut subir lorsque l’on présente des différences par rapport aux gens du commun. Elle évoque également les difficultés d’intégration des migrants gallois en Angleterre à la fin des années 70. Ce roman parle de beaucoup de choses à la fois, et il le fait avec un style incisif et accrocheur, j’aurais voulu que l’histoire continue.

Y a t-il des personnages de livres auxquels tu t’identifies ?

Je ne m’identifie pas à un personnage en particulier, mais j’aimerais avoir le bagout de Cyrano de Bergerac, la force de Iorek Byrnisson et la détermination de Medaka Kurokami. Cependant, on m’a déjà comparé à Holden de l’Attrape-cœur et à Michel dans Le club des incorrigibles optimistes (Deux romans que je n’ai pas encore lus).

Merci à toi et bienvenue dans l’équipe !

                                                                                                                     Il est déja débordé !


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Ateliers d’écriture gratuits

    Le Labo des histoires propose des ateliers d’écriture créative GRATUITS, ouverts aux jeunes de moins de 25 ans.

    Retrouvez le calendrier de chaque antenne dans les rubriques « Ateliers ».

  • Soutenir le Labo des histoires

  • Inscrivez-vous à notre newsletter !




  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • La radio du Labo des histoires