IDF-Est IMG_0612

Publié le 1 août 2017 | par Labo Des Histoires

0

Retour sur Partir en livre, de Montreuil à Fontainebleau

Manga, haïkus, écriture de contes fantastiques ou de chansons… Le Labo des Histoires Ile-de-France Est a mené cet été une quinzaine d’ateliers d’écriture dans le cadre de l’opération Partir en Livre à Pantin, Montreuil (93), Vitry (94), Lognes et Fontainebleau (77).  Retour en textes et en images.

Les ateliers d’écriture du Labo des Histoires ont commencé à Pantin, le mercredi 19 juillet, jour du lancement national de l’opération Partir en Livre sur la Place de la Pointe. Véronique Brindeau a emmené les enfants des centres de loisirs de Saint-Denis, Rosny et Pantin, dans l’écriture de haïkus. Le jeudi 20, Mathilde Pucheu a elle, proposé des jeux d’écriture autour du jardin et sur le thème du Petit Prince.
Le samedi 21 juillet, c’est dans l’arrosoir de lecture, l’une des oeuvres du parc d’attractions littéraires, que Jonathan Eliazewicz, a proposé un atelier manga, à un groupe d’enfants de Bobigny et de Pantin.

Partir en Livre, en Seine-Saint-Denis, c’était aussi à Montreuil, en partenariat avec la bibliothèque de rue d’ATD Quart Monde, dans la cité Jean Moulin. Marie Willaime (cf photo à la une), a donné des ateliers d’écriture sur le thème des rois et des reines dans le cadre du premier festival des savoirs et des arts organisé, du mercredi 26 au samedi 29 juillet. Sur la table, des cartes routières de l’Europe, dans lesquelles, les laborantins pouvaient découper leur royaume. Le samedi, Marie a fabriqué des livrets artisanaux avec les enfants pour réunir les histoires inventées le mercredi, pendant que Cyril Capelle leur proposait de l’écriture de chansons, interprétées en fin d’après-midi devant le groupe et les familles, dans le spectacle de clôture.

En Seine-et-Marne, avant l’atelier organisé avec les enfants sur l’aire des gens du voyage de Lognes, l’auteure et illustratrice jeunesse Virginie Piatti a animé un stage d’écriture à la bibliothèque municipale de Fontainebleau. Au programme, écriture de contes fantastiques : « Le jour se lève dans votre chambre. Vous ouvrez doucement les yeux. Vous vous étirez. Tout semble normal et pourtant vous vous sentez différent. Vous vous levez et face au miroir c’est la consternation. Vous vous êtes réveillé dans le corps de votre animal de compagnie. Que faites-vous ? A quoi ressemble votre journée ? »
Pendant trois ateliers répartis sur trois jours, Virginie Piatti a aidé les enfants à s’approprier la consigne et à construire leur histoire, puis à illustrer leur livre.
Le thème a beaucoup inspiré les enfants, à l’instar de Léopold, l’auteur de Diable, j’ai des plumes !

Diable, j’ai des plumes !

Chapitre I : La catastrophe

Bonjour, je m’appelle Paul. Je me réveille dans ma chambre. J’ouvre les yeux et je vois les barreaux de la cage de mon perroquet, Belzébuth, à seulement quelques centimètres de moi. Je regarde mon lit un peu plus loin et je me vois, moi, sous les draps. Pourtant je suis ici. J’ouvre la cage et je m’approche du miroir pour mieux me voir. J’ai l’apparence d’un perroquet !

Chapitre II : Baglare

Le « moi » dans mon lit se réveille, étend les bras, les agite, saute et se casse la figure par terre. Il se regarde, me regarde et s’écrie

– Tu es moi et je suis toi !

Je dis :

– Bon alors pour l’école, tu vas y aller. Je resterai caché dans le cartable et je te dirai ce que tu dois faire.

Arrivés à l’école, je dis à Belzébuth :

– Mon casier est le « 13 », code 0628198294. Ouvre-le.

J’ai un cours d’anglais. C’est toujours très long. Après ça, je sors et je tombe sur Baglare qui a toujours une parole désagréable :

– Tiens Minus, je crois que tu ne vas ressortir entier.

Ses copains rigolent.

– Ne fais pas attention, je chuchote dans le sac.

Mais Belzébuth n’obéit pas et dit :

– Laisse-moi tranquille, gros bouffon !

Baglare tape son poing dans sa main et répond :

– Tu ne vas pas passer un bon quart d’heure.

– Tu penses ? dit Belzébuth. T’es certain ?

Et « Paf ! » Belzébuth lui donne un coup en disant « cadeau ». Baglare lui rend « Paf ! ». Ca le touche. Belzébuth est en colère. Il lui donne une raclée qui le met à terre.

Baglare se relève péniblement et dit :

– Venez les gars, on s’en va.

Je félicite le héros :

– Super, Belzébuth ! Viens, on va en cours de Maths maintenant.

A la cantine, il me donne discrètement un peu de nourriture. Le cours de géographie se passe bien, enfin je crois car je me suis endormi. Les deux prochains cours se passent bien à part quelques retenues qui tombent.
Je rentre à la maison. Quand j’aperçois la maison du voisin, l’inventeur Jean, je me dis qu’il est peut-être derrière tout ça.

Chapitre III : Monsieur Jean, l’inventeur.

Je frappe à la porte. Le professeur m’ouvre.

-Bonjour Paul.

– C’est moi Paul, dis-je en sortant du cartable.

– D’accord, je vois. Vous vous êtes fait toucher par ma machine.

– Rendez-moi mon corps s’il vous plaît.

-D’accord, attendez …

« Bzzzz »

– Merci, c’est bon. Oh non, regardez, quelqu’un vole votre machine, professeur !

A suivre …

 

 

 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 
Back to Top ↑