Grand Est

Publié le 12 avril 2018 | par Labo Des Histoires

0

Retour sur la deuxième édition du Parlement Libre des Jeunes dans le Grand Est

Exprimer ses rêves et colères lors d’un débat démocratique, c’est une possibilité qui a été offerte à des jeunes de 18 à 30 ans lors du Parlement Libre des Jeunes, mis en place par le MRJC (Mouvement Rural des Jeunes Chrétiens) et l’URHAJ Grand Est (Union Régionale pour l’Habitat des Jeunes).

Après une première édition cent pour cent autofinancée en 2016, l’expérience du PLJ Grand Est, inspirée du Parlement de rue au Québec (organisé par un collectif d’associations en 2000), a été réitéré le weekend dernier.
Une trentaine de jeunes se sont retrouvés au CLAM d’Art-sur-Meurthe pour discuter de leur vision de l’avenir. Le principe de ces deux journées est de permettre à chacun de participer à la construction d’une parole collective, pour faire émerger leur pouvoir d’agir, sous forme d’expérience de démocratie directe.
Pour aider à libérer cette parole, les organisateurs, Clément Maigrot et Julie Bousrez, ont fait appel au Labo des histoires Grand Est, pour organiser un atelier d’écriture d’une heure et demi, la première journée.

La matinée ayant permis à chacun d’apprendre à se connaître, et nos intervenants ayant partagés avec eux le repas du midi, les liens se sont vite créés. Dès 14h, tous se sont retrouvés et, sous les directives de Philippe Vallet et de Romain Ravenel, ont dû choisir cinq mots, entre le rêve et la colère. Cinq mots, qui symboliseraient le monde dans lequel ils vivent.
Une fois les cinq mots trouvés, il faut s’allier à un binôme avec lequel discuter, et se mettre d’accord sur cinq mots. Il faut alors défendre ses idées, expliquer ses choix précédents, faire des compromis. Cette deuxième étape se fait assez vite, mais l’exercice se corse.

Il faut maintenant, par équipe de quatre, trouver cinq mots qui font échos à notre perception du monde.

Puis, par huit. Un groupe de douze se forme, un second de seize, et l’ensemble des participants se retrouvent accroché à un atome de pensées diverses. Ce qui était simple à deux, ou à quatre, devient difficile. Il faut savoir écouter l’autre, accepter des visions du monde différentes des nôtres, et trouver des mots qui conviennent à tous. Un représentant est choisi, dans chaque groupe, et vient le moment du grand débat.

Les deux groupes s’affrontent. Sur une grande fresque est écrit aux angles extérieurs « rêve » et « colère ». Il faut désormais, avec près de trente individus singuliers, trouver cinq mots qui représentent leur monde.
Entre le rêve et la colère de ces jeunes, se trouvent le « rien », le néant, qui énerve autant qu’il pousse à faire de son mieux, berceau de la créativité. Le « yoyo » un mot qui fait sourire de premier abord, avant de comprendre ce qu’il symbolise : l’enfance, l’insouciance, mais aussi les hauts et les bas de la vie. L’ « évolution », compromis entre la « révolution » que certains trouvaient trop marqué par l’histoire, et l’indignation qui crée le changement. « L’erreur », qui comme le « rien », permet de sortir de sa zone de confort et d’apprendre, toujours, à s’améliorer. C’est le mot « rencontre », qui vient conclure ce débat.

A partir de ce réservoir des mots, les participants ont le choix entre deux exercices : écrire leur propre définition de certains mots, ou écrire des « recettes de la vie » (à partir d’expression de cuisine : malaxer, pétrir, ajouter, cuir…). Sont alors nés des textes plus ou moins engagés, reprenant les échanges ayant eu lieu durant l’après-midi. Puis ces poèmes, recettes ou définitions ont été déclamés à l’assemblée.

Tous étaient heureux de ce moment d’échanges et de partages, sans distinction d’âges ou de classes.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑