Nouvelle-Aquitaine

Publié le 29 août 2018 | par Labo Des Histoires

0

Rencontre avec une artiste passionnée : Nirina Ralantoaritsimba

À l’occasion de la semaine du voyage à l’hôpital Pellegrin de Bordeaux, le Labo des histoires a eu la chance de partager l’animation d’un atelier avec l’artiste multiple Nirina Ralantoaritsimba. Suite à cette rencontre, j’ai souhaité réaliser le portrait de cette intervenante pas comme les autres !

Nirina Ralantoaritsimba est une franco-malgache qui a de multiples cordes à son arc. Après des études de lettres en France, elle a exercé pendant 14 ans en tant qu’enseignante de notre belle langue française, autant en France, qu’à l’étranger.

Son amour pour l’art et plus particulièrement, pour les lettres, elle le découvre très jeune. Les rédactions deviennent très vite son terrain de jeux et sa passion pour l’écriture ne cessera jamais de perdurer au fil des années. Déjà petite, l’art était au centre de ses préoccupations. Elle me confie même avoir retrouvé son premier comte illustré et relié avec du fil à coudre, une anecdote qui montre déjà une relation toute particulière avec ce qui anime sa vie depuis toujours : l’art.

Qu’importe la forme qu’elle choisie, Nirina a le talent de savoir manier son art. Comédienne, auteur-scénariste, réalisatrice, danseuse, chanteuse, peintre, elle est insatiable de création et souhaite pouvoir partager au maximum son amour pour l’art. Déjà gamine, dans ses cahiers de pensées, elle y retrouve la passion autour de quoi elle a construit toute sa vie, partager son amour pour l’art sous toutes ses formes.

Pourtant, malgré sa vocation toute tracée dans le milieu artistique, c’est d’abord dans l’éducation que Nirina s’est épanouie pendant plusieurs années. La sécurité de l’emploi, lui a permis à coté de développer ses talents artistiques, en particulier dans le théâtre. Pendant plusieurs années, elle a fait le choix d’enseigner le Français à l’étranger, une ouverture au monde qui lui a permis de nourrir toujours plus sa curiosité et sa créativité. “ La vie de prof m’a permis la vie d’artiste multiforme et libre que je vis aujourd’hui. Merci la vie !  » m’a t-elle confié avec enthousiasme. Un choix intéressant, qu’elle ne regrette absolument pas dans sa carrière actuelle.

Au détour des voyages et à travers l’éducation, Nirina consolide ses talents artistiques et développe une sensibilité toujours plus importante à ceux qui l’entourent. Pratiquante de la méditation, la spiritualité a une place tout aussi capitale dans son parcours. Pour elle, être un exemple, encourager et inspirer les autres, c’est sa raison de vivre, ce qu’elle appelle « la célébration de la vie », « la transcendance » à laquelle elle aspire.

Son inspiration, elle m’explique qu’elle l’a aussi puisée, comme toute bonne littéraire, dans ses lectures. Surtout à travers les auteurs du passé, elle s’imprègne de ces ouvrages pour développer son propre talent artistique. Victor Hugo, Paul Éluard, Racine, Beckett, Maupassant, que de grands noms qui ont nourri son art. Dans toutes ses lectures, passées ou contemporaines, elle essaye d’en retirer l’essence même de l’œuvre, pour n’en récupérer que le meilleur.

La création se déploie sans cesse, tout autour d’elle, dans chaque petit geste de sa vie. Avant tout une quête personnelle et même spirituelle, la création artistique est pour Nirina une sorte d’accomplissement, un passage de l’ombre à la lumière. A travers ses différentes œuvres, par exemple dans son roman : Nous sommes les ancêtres de ceux qui ne sont pas encore nés, qui mélange plusieurs genres et plusieurs de ses passions, elle souhaite nous encourager à mettre « de la poésie dans notre vie, si l’on veut que la joie et la lumière demeurent en nous, autour de nous. ».

Avec de nombreux projets en cours, sa passion pour l’art est bien loin de se tarir pour cette artiste aux multiples talents. Ce genre d’artiste est essentiel au Labo des histoires pour animer des ateliers engagés et passionnés, qui donne le goût de l’écriture aux jeunes d’aujourd’hui. Merci à elle pour sa participation à nos ateliers et pour cet interview !


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑