Paris

Publié le 23 avril 2018 | par Labo Des Histoires

0

Projet numook à Paris

Dans le cadre du projet numook 2018 porté par l’association Lecture Jeunesse, les 5eB du collège Jean-Baptiste Clément dans le 20ème arrondissement de Paris ont commencé à imaginer une histoire qui se déroule entre le futur et le présent, entre le monde virtuel et le monde réel. Avec la documentaliste et la professeure de français, les élèves, répartis en six groupes, ont construit le canevas de l’histoire juste avant les vacances de Noël. Et ils sont déjà partis loin… L’imagination est au rendez-vous !

En juillet 2045, un jeu s’appelant Deadcraft est créé. Trente-neuf milliards de joueurs s’affrontent dans le monde mais seulement cinq sont sélectionnés pour la finale. Ces cinq finalistes sont très divers, il y a le célibataire et historien Gerardo Pesto à Rome, Lesley, étudiante en chimie à Boston aux Etats-Unis, le pêcheur et le chasseur Toumaï qui vit en Amazonie, Yasmine dans les montagnes du Pakistan et le français Pierre Duriff qui a émigré dans les Terres australes. Ils doivent étendre les limites de leur pouvoir et gagner du terrain. Pour cela, ils doivent faire avec ce qui existe déjà dans le monde réel, ils ne peuvent battre leurs adversaires qu’avec des « armes » réelles. Qui sera le gagnant ?

Anna Mezey, intervenante au Labo des histoires Paris, est ravie d’avoir accompagné la classe dans cette aventure virtuelle et a fourni aux élèves les outils nécessaires pour mener à bien leur récit. En janvier, pour une première prise de contact, elle a proposé aux jeunes écrivains un jeu d’écriture pour décrire le monde. Ils ont ensuite fait l’exercice d’un « pitch » de leur histoire afin de commencer à en développer l’intrigue. Pendant les séances suivantes d’une heure, en s’inspirant d’images, à partir des jeux ou en s’appuyant sur du texte, les élèves ont, en groupe ou en individuel, développé et approfondi leurs personnages ainsi que les univers. En parallèle de ces ateliers, la classe a avancé dans l’histoire avec leurs enseignantes. Anna est ensuite revenue en mars pour les aider à étoffer et enrichir le texte, qui doit être terminé ces prochaines semaines. Les élèves travailleront ensuite sur la lecture à voix haute et l’enregistrement des différentes parties du récit.

Affaire à suivre !

Le projet numook est porté par l’association Lecture Jeunesse. Ce projet vise à valoriser la créativité des jeunes, à leur (re)donner le goût des mots, en leur permettant de publier collectivement un livre numérique de qualité et labellisé par Lecture Jeunesse.

L’objectif initial du projet numook est la prévention de l’illettrisme, grande cause nationale. En se centrant sur la problématique de la lecture, de l’écriture et de l’expression, le projet numook peut participer à renforcer la confiance en eux de jeunes en précarité sociale, linguistique, scolaire, et améliorer leur bien-être. Face à la désaffection de la lecture à l’adolescence, numook vise à donner aux jeunes accès à des textes de genres et de difficultés variés, par des voies détournées et inventives et à leur apprendre à créer collectivement. Ce projet œuvre à l’égalité des jeunes par rapport aux outils numériques qui font émerger de nouveaux « savoir lire ».

Afin d’être accessible au plus grand nombre d’établissements, numook a été pensé avec des ressources et un cadre qui permettent de l’adapter dans des lieux multiples, de façon à toucher des jeunes issus de parcours scolaires variés et dans des zones géographiques diverses.

 

 

 

Tags: , , , , ,


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑