À lire Prix Clara

Publié le 7 novembre 2019 | par Labo Des Histoires

0

Prix Clara 2019

Le prix Clara, créé en mémoire de Clara, décédée subitement à l’âge de treize ans des suites d’une malformation cardiaque, est un concours de nouvelles écrites par des adolescents de moins de 18 ans. Destiné aux adolescents qui, comme Clara, aiment lire et écrire, il est décerné chaque année depuis 2007 par un jury présidé par Erik Orsenna et composé de personnalités du monde des lettres et de l’édition. Les nouvelles des lauréats sont présentées dans un recueil dont les bénéfices de la vente sont versés à l’Association pour la recherche en cardiologie du fœtus à l’adulte (Arcfa) de l’hôpital Necker-Enfants malades. L’an dernier 4 000 euros ont été récoltés.

Cette année, comme le veut la coutume, la Mairie de Paris a accueilli dans ses salons la cérémonie de remise de ce concours littéraire et solidaire pour fêter l’écriture et récompenser les six lauréats de cette 13e éditions, ou plutôt les six lauréates : un garçon et cinq filles âgées de 15 à 17 ans. En ouverture, Anne Hidalgo les a félicitées et remerciées pour ces « actes de vie » au service de la recherche, pour ces six textes qui livrent un rapport intime et personnel au monde, aux angoisses, aux rêves d’une génération qui questionne notre modèle de société.

C’est en effet une « promenade le long de notre société » et le « miroir de l’avenir » comme l’a souligné Erik Orsenna que ces six nouvelles nous offrent. Car dans les textes d’Alice Lafon–Verroest, de Léo Riehl, d’Inès Valade, d’Ethel Bellaïche, de Jeanne Pion et de Zoé Littardi, il est bien question de thèmes aussi varier que le climat, les réfugiés, l’intelligence artificielle que l’amitié, la vérité et l’espoir. Léo dans « Direction Etoile » traite justement dans une nouvelle pleine d’espoir d’une rencontre entre une adolescente et un SDF. Alice dans « Gaius » re-questionne à sa manière notre positionnement et notre attitude face au changement climatique. « Attention, danger » d’Ethel pose le dilemme de l’utilisation d’un algorithme d’intelligence artificielle face aux choix humains. Jeanne nous livre avec du « Vent dans les arbres » une relation d’amitié qui donne des ailes. Zoé nous amène à réfléchir sur l’impact de l’omission dans « La dernière phrase du livre », Inès dénonce la déshumanisation de la question des réfugiés…« Et si c’était nous » ?

Cette remise de prix était également l’occasion pour Bernard Spitz d’annoncer des nouveautés et de belles nouvelles : l’édition du recueil depuis cette année par les Editions Fleurus en partenariat avec les Editions Héloïse d’Ormesson, l’utilisation des textes comme instrument pédagogique en Allemagne ou encore la future utilisation du recueil dans les administrations pénitentiaires. Le prix Clara fêtait également ses 13 ans lors de cette remise de prix, âge auquel Clara est décédée. Un message d’espoir pour tous les autres enfants atteint de malformation cardiaque. Longue vie au Prix Clara.

Car « raconter c’est expliquer » selon Erick Orsenna et qu’il ne suffit que d’un pas pour atteindre le moment magique où le lecteur devient auteur : participe toi aussi au Prix Clara. Si tu auras moins de 18 ans au 28 septembre 2020, rien de plus simple : envoie ta nouvelle avant le 22 mai 2020 par mail ou par courrier. La chance peut être de voir ta nouvelle publiée dans le recueil édité par les Editions Fleurus. Toutes les informations sont à retrouver sur fleuruseditions.com/prixclara.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

  • Soundcloud