Hauts-de-France

Publié le 16 décembre 2019 | par Labo Des Histoires

0

Portrait d’intervenante : Chloé Penet

Chloé PENET, intervenante artistique en écriture, chant choral, parfois théâtre ou un joyeux mélange des trois. Cheffe de choeur, chanteuse, écrivaine.

Listez-moi vos qualités pour exercer votre métier :

Je dirai que ma plus grande qualité est l’imagination, ma capacité à inventer et faire inventer aux autres. J’aime créer et faire ressentir, ce qui est idéal pour chanter et faire chanter, par exemple. Mon métier d’intervenante est pluriel, et demande pas mal d’organisation. Cela tombe bien, je suis assez organisée.

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ?

Pour l’art, la création, le partage et la liberté qu’il offre. Ce n’est pas un métier carré avec des heures de bureaux identiques chaque jour, avec les mêmes collègues et une routine établie. Je fais ce que j’aime sans m’ennuyer.

Aimez-vous votre métier ? Pourquoi ?

La musique, et plus particulièrement le chant, la voix, me font ressentir des émotions. Tout comme les mots, les histoires. Cela me fait me sentir vivante. Alors j’aime créer des émotions aussi chez les autres, en créant ou en faisant pratiquer. Et en plus, quand on partage ces pratiques, on transmet de la fierté, du plaisir… et on cultive de petites graines de créativité, de tolérance, d’entraide… Comme dans tout travail de groupe.

Que vous apporte ce métier sur le plan personnel et affectif ?

Il me permet d’avancer dans mes arts, de découvrir différents publics, de me sentir utile (en plus du côté très pragmatique de ce satané argent, bien sûr).

Travaillez-vous en équipe ou seul ?

Cela dépend des fois ! Chaque atelier, chaque création artistique est différente.

Faites-vous toujours la même activité ou êtes-vous polyvalente ?

Polyvalente. J’écris, j’arrange des musiques, je fais écrire des paroles, je joue parfois de l’instrument (pas très bien pour être honnête), je gère des groupes, avec des amies nous montons un spectacle de théâtre d’ombre…

Sur quel(s) projet(s) travaillez-vous actuellement (ou avez-vous
travaillé récemment) ?

Je peaufine un conte pour un album, je monte un spectacle de théâtre d’ombre, je fais répéter ma chorale, bien sûr, j’arrange beaucoup de chansons pour différents projets…

Dites-nous une anecdote d’un atelier faite au Labo des Histoires que
vous voudriez partager ?

En septembre, nous avons inventé des pays imaginaires à Frelinghien, et nous avons créé une nouvelle langue. Le mardi midi, juste après l’atelier, les participants (enfants d’un IME) mangeaient toujours des frites. Et bien maintenant, ils mangent des SWIVZES ! Et chaque mardi nous rigolions de leur menu fait de bonnes Swivzes bien grasses.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Hier j’ai fais mon premier atelier slam à distance. J’ai adoré retravailler avec des jeunes qui ont besoin de l’écr… ,
    • Labo des histoiresRT : "It doesn’t matter how good you think you are as a writer — the first words you put on the page are a first draft.… ,
    • Labo des histoiresRT : Découvrez aujourd'hui une nouvelle citation imaginée par nos laborantins à l'occasion d'un atelier d'écriture réali… ,
  • Soundcloud