Intervenants

Publié le 3 novembre 2017 | par Labo Des Histoires

0

Portrait d’intervenant : Patrick Sirot

     Installez-vous derrière votre écran, un peu de biais pour une meilleure perspective et ouvrez grand vos esgourdes -comme on dit chez nous dans le Sud– pour découvrir l’artiste que nous allons vous présenter. Il y a des rencontres, comme ça, pour lesquelles les mots ne suffisent pas. Lisez, regardez, écoutez le portrait de Patrick Sirot, nouvel intervenant au Labo des histoires PACA.

Patrick Sirot est un artiste polymorphe : écrivain/poète, dessinateur, illustrateur, il enseigne et expérimente les relations entre écritures poétiques et pratiques plastiques à l’école supérieure d’art et de design de Toulon-Provence-Méditerranée.

Selon ses propres mots, il a appris à marcher, à parler, à crier, à se taire aussi, il a appris à dessiner, à écrire, puis il a appris à désapprendre. Il travaille avec des traits et des mots, du langage en somme qu’il frotte contre l’autre… Et parfois, ça pique un peu, parce que « le langage est une peau » comme disait Roland Barthes dans Fragments d’un discours amoureux.

Depuis plusieurs années, Patrick Sirot contribue à diverses revues littéraires et poétiques : la Revue L’ampoule aux éditions de l’Abat-jour et la Revue Teste éditée par Parole d’auteur. En 2015, il a publié Où est-ce que ça roule, éd. Gros Texte et en 2016, Procès Verbal, éd. PLAINE Page.

Patrick Sirot ne rejoint pas le Labo des histoires par hasard, les histoires, ça lui parle ! Il nous raconte la sienne :

« Quand je dessine, le temps passe ailleurs. Je veux dire que je ne le vois plus. Je ne l’entends plus. Il semble avoir disparu, c’est seulement quand je pose le crayon et que le dessin me dit : « Ça suffit pour aujourd’hui ! » qu’il surgit à nouveau ; dix heures déjà que je promène en petits entrelacs  mon outil sur le papier. Du plus loin que je m’en souvienne, je dessine pour raconter des histoires ; ce qui m’a valu à chaque âge de ma scolarité quelques mésaventures.

Collégien en cours de mathématiques, les termes de l’énoncé du problème devenaient prétexte à graver avec la pointe de mon compas sur la table de classe, par exemple, le dessin d’un bol géant et fumant sous titré hyper bol f(x) = 1/x de chocolat chaud, ou encore une charmante perspective cavalière sur son étalon noir fuyant vers l’horizon. Ces gravures sur bois eurent un certain succès et j’obtins en récompense quelques heures de retenues pour méditer sur les possibilités hyperboliques de l’ironie et de la caricature… »

Nul doute que le fait d’animer des ateliers d’écriture créative au Labo des histoires PACA sera pour Patrick Sirot l’occasion de libérer toutes les histoires qui sommeillent dans l’imagination de nos laborantins afin de leur permettre, à leur tour, de galoper en liberté sur le papier ! Mais en attendant de venir souffler vos histoires aux esgourdes de Patrick, il vous propose d’écouter l’une des siennes…

  1. Esgourdes-live2Mai


Le Labo des histoires PACA.

 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Un dossier pédagogique clé en main qui permet aux enseignants, éducateurs, animateurs ... d’organiser des ateliers… ,
    • Labo des histoiresDepuis 3 ans, le concours « Patrimoines en Poésie » invite les jeunes franciliens à créer en s’inspirant de lieux… ,
    • Labo des histoiresRT : • Que lisez-vous ce week-end ? 📚• Pour les journées européennes du patrimoine, que dites-vous d'une petite balade a… ,
  • Soundcloud