Normandie

Publié le 4 février 2019 | par Labo Des Histoires

0

Portrait d’intervenant : Eudes Labrusse

Eudes Labrusse est né parisien, mais ne le resta pas longtemps ; il passe son enfance en Tunisie près de Carthage puis en Normandie. Sous le crachin il écrit des poèmes, toujours avec la même rime. Puis retour à Paris pour ses études de Lettres, il doit bientôt partir pour un autre continent encore, ce sera Quito en Equateur. Là il passe 5 ans à faire du théâtre avant de revenir pour Mantes-la-jolie. Il travaille beaucoup, besogne parfois. Il écrit comme une évidence et cherche à rendre l’écriture évidente à chacun. D’ailleurs voici comment il parle des ateliers d’écriture : « Dans le cadre d’un « atelier », il ne s’agit jamais « d’apprendre à écrire » en quelques jours, mais d’abord de prendre conscience que, pour tous, il est « possible » d’écrire, de susciter l’envie, le désir d’écrire –qui passe d’abord par une démystification de l’acte.

Dans ma pratique, qui se décline évidemment en fonction de chaque groupe, de ses, spécificités, du nombre de personnes concernées, etc. – l’approche se base avant tout sur un travail de mise en confiance et de partage, qui respecte chacun tout en développant une dynamique de groupe « récréative ». Les essais d’écriture sont toujours menés en lien direct avec la sensibilité, les particularités, le parcours de vie des participant : le jeu est de se servir de son expérience pour se lancer sans blocage dans l’écrit, et de naviguer ainsi entre l’intime et le ludique. »

 

Agrégé de lettres, directeur de la compagnie du Théâtre du Mantois, Eudes Labrusse est l’auteur d’une dizaine de textes publiés à L’Avant?Scène, créés par le Théâtre du Mantois ou d’autres compagnies. Il mène des ateliers d’écriture dans diverses structures (Centre National des Arts du Cirque, Ateliers de Pratique Artistique, maison d’arrêt etc.). Il a par ailleurs dirigé pendant douze ans La Nacelle, salle de spectacle d’Aubergenville, devenue Scène Conventionnée. Il a aussi été président du Groupe des 20 Théâtres en Île-de-France entre 2011 et 2014.

Avec Jérôme Imard, il met en scène conjointement les spectacles de la compagnie depuis 2003, avec la volonté de décliner sur le plateau une « théâtralité épique » : un théâtre de la fable donc, mais aussi de la distance, qui repose sur un travail essentiel autour du corps et de l’espace. Leurs créations sont ainsi l’occasion d’une rencontre entre des univers artistiques mêlant théâtre, musique, danse, conte, vidéo ou dessin en direct.

Leur recherche s’appuie souvent sur l’écriture d’Eudes Labrusse : Le Collier de perles du Gouverneur Li-Qing (2003 – 105 représentations, dont Théâtre 13 à Paris + tournée au Maroc) ; Le Rêve d’Alvaro (2007 – soutien DRAC / DMDTS) ; Elias Leister a disparu (2010 – Théâtre 13) ; Jeanne Barré, la Voyageuse invisible (2013 – 98 représentations) ; La Guerre de Troie / en moins de deux ! (2018 – Paris, Théâtre 13, puis tournée).

Ils explorent aussi des adaptations de textes narratifs : Madame (2003 – d’après D. Goupil) ; Le Couperet (2012, d’après D. Westlake – 50 représentations dont tournée en Suisse) ; ou encore Black Boy, « concert-spectacle dessiné » à partir du roman de Richard Wright.

 

Eudes Labrusse est intervenant au sein du Labo des histoires dans le cadre des Chemins de la liberté, projet d’ateliers d’écriture qui se déroule en parallèle du Prix Liberté, porté par la région Normandie.

 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑