Réunion

Publié le 20 janvier 2018 | par Labo Des Histoires

0

Portrait d’intervenante : Edith Gignoux

Diplômée en 1993 du CELSA (Ecole des hautes études en sciences de l’information et de la communication à Paris-Sorbonne), journaliste pendant 20 ans, je me suis installée en tant qu’écrivain-biographe privé en créant mon entreprise Livresse des mots en 2001 à La Réunion, mon île natale. Depuis, j’ai prêté mon oreille et ma plume à des particuliers, des associations et des entreprises : j’ai ainsi rédigé plus d’une soixantaine de livres.

J’aime écouter les histoires de vie, puis leur donner forme sur le papier… pour que ces témoignages riches de souvenirs se lisent, chapitre après chapitre, comme des romans. Dans une île qui, en à peine un demi-siècle, a dû digérer d’énormes bouleversements, je crois à la nécessité de transmettre aux jeunes générations l’expérience du temps « lontan » vécue par les anciens. C’est pourquoi j’organise aussi des rencontres intergénérationnelles entre des personnes âgées et des enfants et en tire des livrets.

Depuis 2013, j’anime également des ateliers d’écriture. J’ai démarré par des ateliers d’écriture autobiographique pour adultes avant, ensuite, de relever de nouveaux défis : animer des ateliers pour des publics de tous âges (des enfants du primaire jusqu’à des personnes âgées souffrant de la maladie d’Alzheimer !) sur des thèmes très variés. Ecrire ensemble, partager, écouter… Ces séances m’apportent généralement beaucoup de plaisir.

Le livre qui vous a marqué dans votre enfance ?

L’histoire sans fin de Michael Ende. Je m’apprête à le relire avec ma fille et j’ai hâte de savoir s’il me fera encore autant d’effet ! Plus tard, j’ai découvert Christian Bobin (avec Une petite robe de fête), un auteur qui m’a accompagnée durant la fin de mon adolescence.

Votre endroit préféré pour écrire ?

Devant mon ordinateur, dans mon bureau. Il est vrai que, les années s’écoulant, la calligraphie de mon écriture manuscrite ne s’est vraiment pas améliorée !

Un grand classique de la littérature que vous aimez ?

Deux classiques qui, pour moi, se complètent : Si c’est un homme de Primo Levi et Etre sans destin d’Imre Kertész. Deux manières très différentes de sonder l’insondable, de parler de l’holocauste. Deux livres pour moi essentiels.

Le film du siècle ?

Peut-être pas le film du siècle (impossible à déterminer pour quelqu’un qui n’est pas une cinéphile avertie), mais je pense à Va, vis et deviens : le titre de ce film est d’ailleurs devenu l’une de mes devises.

L’objet que vous avez toujours sur vous, où que vous alliez ?

Quatre objets en fait : un Olivette en bois d’olivier (un couteau camarguais pliant), un gri-gri qui a été fabriqué pour moi par un sorcier africain… ainsi qu’un stylo et un petit bloc-notes.

Un conseil à donner aux écrivains en herbe ?

Ecrivez, lisez et surtout intéressez-vous au monde qui vous entoure. Et puis, bien sûr, si vous en avez l’occasion, n’hésitez pas à participer à des ateliers d’écriture !


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : [thread] Pour le du jour, découvrez "Gromislav, le géant qui couvait la Terre" de Carole Trébor et T… ,
    • Labo des histoiresRT : 🖌 Du 19 septembre 2020 au 15 décembre 2020, la Région et la Drac Île-de-France invitent les enfants à composer un… ,
    • Labo des histoiresRT : Et si vous vous demandez s'il est "légitime" d'écrire, la réponse est "Oui". Et les encouragements sont ici, dans c… ,
  • Soundcloud