À lire profizi620x350

Publié le 21 mai 2015 | par Labo Des Histoires

2

Olivia Profizi : « Tout le monde a quelque chose à écrire »

Olivia Profizi, auteure lilloise publiée en 2013 chez Actes Sud pour Les Exigences, est sur le point d’animer pour la première fois des ateliers d’écriture pour le Labo des histoires dans le Nord-Pas de Calais. Enthousiaste, elle partage avec nous son parcours, de l’apprentissage de la plume à la publication.

Que dire de toi aux laborantins ?

Je me dirais jeune dans l’écriture. J’ai écrit un roman, paru en 2013. Avant cela, j’ai écrit de petits textes et des poèmes pour la revue en ligne « les états civils ». J’ai aussi vingt ans de journal intime à mon actif, pour moi c’est une véritable expérience d’écriture, je peux le dire aujourd’hui. C’est ce qui m’a amené à écrire de la fiction.

Depuis quand écris-tu ?

Longtemps, je me suis interdit d’écrire, j’avais l’impression d’être dans la caricature, que ce que j’écrivais, ça avait déjà été fait… Mais j’ai un jour eu un déclic: tout le monde possède la matière pour  écrire quelque chose, on fait un beau texte avec trois fois rien. Tout le monde peut écrire.

Est-ce que tu aurais aimé pouvoir te rendre dans un lieu comme le Labo pour bénéficier des trucs et astuces d’un auteur ? Tu as toi-même déjà participé à des ateliers ?

J’ai participé à mes premiers ateliers d’écriture à l’âge adulte, c’était fantastique ! Je me suis rendue compte à quel point la contrainte, la proposition d’écriture, offrait un espace de liberté. J’aurais écrit plus tôt si on m’avait dit « Tu es autorisé à écrire… et c’est même fortement conseillé ! ».

Que dirais-tu à un/une jeune qui rêve d’écrire mais qui n’ose pas se lancer ?

Il faut écrire pour commencer à avoir du plaisir à écrire. Commencer par de petites choses. Taper des mots, recopier des passages qu’on aime, car écrire donne envie d’écrire. Il ne faut pas vouloir absolument tout créer ex-nihilo, c’est impossible. Se nourrir de ce qu’on aime, des écrits qui nous touchent, c’est normal.

J’ajouterais aussi qu’écrire, c’est accessible à chacun, parce que c’est essentiellement du travail. Il ne suffit pas de recevoir « l’inspiration », comme on dit.

Qu’est-ce qui te donne envie d’animer des ateliers ?

Alors, tout d’abord, parce qu’écrire est ce que j’aime faire le plus. J’aimerais être un médian entre ce que les laborantins ont au fond d’eux et ce qu’ils peuvent en écrire.

Si je parviens à susciter le goût d’écrire, c’est quelque chose qui accompagnera les laborantins pour longtemps. L’écriture, quand on commence, c’est quelque chose qu’on garde tout au long de la vie.

Tags: , , , , ,


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



2 Responses to Olivia Profizi : « Tout le monde a quelque chose à écrire »

  1. Pingback: Le Labo dans le Nord-Pas de Calais a réuni ses animateurs - Labo des histoires

  2. Pingback: Premier atelier d'écriture pour le Labo dans le Nord-Pas de Calais - Labo des histoires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 
Back to Top ↑
  • Ateliers d’écriture gratuits

    Le Labo des histoires propose des ateliers d’écriture créative GRATUITS, ouverts aux jeunes de moins de 25 ans.

    Retrouvez le calendrier de chaque antenne dans les rubriques « Ateliers ».

  • Soutenir le Labo des histoires

  • Inscrivez-vous à notre newsletter !




  • Facebook

  • Twitter Twitter

  • La radio du Labo des histoires