Normandie

Publié le 6 novembre 2020 | par Labo Des Histoires

0

L’été, dans le rétro…

Le camion qui livre était de retour sur les côtes normandes cet été, à Fécamp. Les livres de poche sont venus à la rencontres des estivants sur la plage avec l’écrivaine Mélissa Da Costa. Pour sa septième édition, Le Camion qui livre a repris la route de nos vacances du 10 juillet au 15 août dernier ! Il a circulé de plage en plage et a proposé une sélection de livres pour tous les goûts : littérature, polar, fiction, jeunesse ainsi que des livres audio. A chaque étape, un libraire local a pris en charge le Camion qui livre, y a installé sa sélection, reçu la clientèle et l’a conseillée. En 2020, 11 libraires se sont associés à l’opération.

Le « Camion qui livre », tel une librairie ambulante, a réalisé sa septième tournée des plages l’été dernier. Comme chaque année, c’est un libraire local qui a bénéficié de ce magasin éphémère lui permettant d’attirer une clientèle nouvelle de vacanciers aux côtés de ses clients habituels. À Fécamp, la librairie Banse est partenaire de cette initiative des éditions Le Livre de Poche depuis sa mise en route. Cette année, l’invitée spéciale était l’auteure Mélissa Da Costa. Son premier roman, Tout le bleu du ciel (Le Livre de Poche, février 2020), un récit poignant et d’une grande beauté, nous a donné envie de sillonner les routes de France en camping-car. Émile, atteint d’un Alzheimer précoce, décide de tout plaquer et de partir pour un dernier périple. Via les petites annonces, il trouve la personne avec qui il partagera ce voyage incroyable.

Prix du jeune romancier au salon du Touquet-Paris
Plage, l’écrivaine vient de publier un second roman, Les lendemains.
L’auteure a animé un atelier d’écriture ouvert à tous et gratuit en partenariat
avec le Labo des Histoires Normandie, qui a été suivi d’une séance de
dédicaces. Elle y a transmis son plaisir d’écrire et a expliqué comment elle se
laisse embarquer et surprendre par ses personnages sans suivre un plan strict.
Pour mettre les participants dans le bain, elle leur a proposé d’observer les
lieux, les personnes, les scènes de vie sur la digue fécampoise et d’inventer à
partir de là. « L’inspiration n’est pas magique, elle est partout. On peut
attraper un éclat pour imaginer une histoire. »


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoires Nous vous proposons ajdh de vous inspirer de cette photo et de nous raconter une routine agréabl… ,
    • Labo des histoires A vos claviers, nous vous proposons d'écrire avec nous. Une photo en guise d'inspiration et vos t… ,
    • Labo des histoires"Imagine que le Petit Prince est revenu !" Encore 11 jours pour participer au concours conversation avec le Petit P… ,
  • Soundcloud