Grand Est

Publié le 19 août 2020 | par Labo Des Histoires

0

Le monde d’après en rap

Du 3 au 6 août dernier, le champion du monde d’improvisation de rap, Louis Thomas alias Lobo El, et son acolyte Martin Fyad, sont intervenus au centre de loisirs de Nomeny, dans le cadre de l’Eté Culturel.

Tout au long de la semaine, le rappeur et le beat-boxer ont fait
découvrir leur univers à cinq adolescentes et trois adolescents, et leur ont
apporté conseils et astuces pour se lancer à leur tour dans l’écriture, la mise
en rythme et l’interprétation de rap.

Le stage a débuté par une improvisation de la part des deux
artistes, qui se sont inspirés de ce qui les entourait pour créer et
interpréter un rap, in situ et en
direct. Loin d’intimider les jeunes participant·e·s, cette impressionnante prestation
les a motivés à s’impliquer dans ces ateliers. S’en est suivi un échange sur la
culture du rap, ses origines, ses pionniers, son héritage, son image et ses
clichés, et sur le rapport qu’entretiennent les laborantin·ine·s avec ce style
de musique et ses artistes.

Les bases étant posées, Louis et Martin ont guidé les jeunes
dans l’appropriation de ce type d’expression, notamment en proposant plusieurs
exercices de recherche de rimes et d’apprentissage du rythme. Présentés sous forme
de jeux, les exercices ont permis d’expérimenter et de poser les rudiments du
rap en s’amusant, d’improviser collectivement et de créer des morceaux
spontanés et libérés de toute contrainte.

Les esprits étant échauffés et les langues déliées, les
rappeur·euse·s en herbe se sont penchés sur l’écriture individuelle de textes, une
manière de se comparer aux autres, de raconter ses propres expériences avec ses
propres mots. Dans un premier texte, les adolescent·e·s ont parlé de sujets
personnels, et de l’ambiance de l’été et du centre de vacances. Puis ils sont
entrés dans le vif du sujet, à savoir « le monde d’après », thème
servant de fil rouge à toutes les activités proposées par la MJC de Nomeny. Les
deux artistes ont ainsi proposé aux participant·e·s d’écrire chacun un texte où
il·elle·s incarnaient un personnage fictif qui aurait des pouvoirs spéciaux
pouvant rendre le monde d’après meilleure. Chacun·e a donc
crée son propre personnage : l’un a créé « super doudou, sauveur
de l’environnement
 », l’autre « Mia, animal hybride roi du
recyclage
 », d’autres se sont imaginés eux-mêmes dans le futur, avec
des facultés spéciales. Il était intéressant de voir que tou·te·s ne se sont
pas focalisés sur l’environnement, certain·e·s ont considéré les priorités de
demain comme étant la solidarité et le vivre ensemble.  

 A l’issue de ce stage de rap, les jeunes ont pu
interpréter leurs textes avec l’appui de Louis et l’accompagnement sonore de
Martin, et se sont essayés à de nouvelles improvisations de rap et de beat-box.

Photographie :
Marie Wambst pour la MJC – Espace de Vie Sociale de Nomeny


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : [thread] Pour le du jour, découvrez "Gromislav, le géant qui couvait la Terre" de Carole Trébor et T… ,
    • Labo des histoiresRT : 🖌 Du 19 septembre 2020 au 15 décembre 2020, la Région et la Drac Île-de-France invitent les enfants à composer un… ,
    • Labo des histoiresRT : Et si vous vous demandez s'il est "légitime" d'écrire, la réponse est "Oui". Et les encouragements sont ici, dans c… ,
  • Soundcloud