Grand Est

Publié le 2 août 2022 | par Labo Des Histoires

0

La nature dans la ville

Durant l’été 2022, le parking situé sur la Place du Temple Neuf, en plein cœur de Strasbourg, s’est végétalisé pour se transformer en un jardin éphémère, l’Oasis. Afin d’amener les habitants à fréquenter ce nouvel espace vert, la Ville propose de nombreuses animations : spectacle vivant, buvette solidaire, potager partagé…

(c) Phil Off / Pokaa

Dans ce cadre, le Labo des histoires a animé, mercredi 20 juillet, un atelier d’écriture créative sur le thème « la nature dans la ville ». Durant trois heures, le poète urbain Julien Hachemi a emmené Sarah, Lou, Dorothée, Johanna et Antoine dans son univers empli de bienveillance, les invitant à faire écrire l’enfant qui sommeille en elleux. En s’inspirant du conte Le Petit Prince d’Antoine de Saint Exupéry et de sa célèbre rose, iels ont personnifié un végétal présent sur la place pour ensuite rédiger un texte à la première personne.

En guise d’introduction, Julien Hachemi leur a demandé d’écrire un texte décrivant tous les éléments naturels croisés sur leur chemin pour arriver à la Place du Temple Neuf. Lors de la lecture, les participant.es se sont plu à imaginer le chat se prélassant au soleil ou les écureuils vagabondant dans les arbres du jardin botanique croisés par Sarah, les nuages qui se forment et se déforment aperçus par Dorothée ou encore les fleurs orant les tombes du cimetière traversé par Antoine.

Le deuxième exercice proposé par Julien Hachemi a consisté à choisir un des éléments précédemment décrits, et à se mettre à sa place pour imaginer ce qu’il voit, entend et ressent au quotidien.

C’est ainsi que Dorothée nous a raconté l’histoire d’une feuille s’étant décrochée de sa branche pour virevolter au-dessus de l’Oasis, que Lou a parlé avec émotion du monticule d’herbe arraché à sa prairie pour être posée sur le béton chaud et puant de la place, que Sarah a expliqué que le vent s’était un jour engouffré ici et s’y est retrouvé coincé par les bâtiments et les arbres, que Johanna s’est sentie comme la petite fleur du carré potager qui observe le monde défiler, et qu’Antoine s’est demandé comment se sentaient les arbres face à la majestuosité du temple.

En personnifiant ainsi ces éléments naturels, les participant.es ont fini par développer une profonde empathie pour la nature, et sont repartis avec un regard changé sur le monde qui les entoure .


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑