Réunion

Publié le 13 mars 2019 | par Labo Des Histoires

0

Kabar marron

1719, île de La Réunion : une amnistie est promise aux esclaves marrons (esclaves fugitifs) qui se rendraient.

C’est le point de départ qu’ont choisi les élèves de CE2 de l’école primaire du Brûlé, avec l’auteure Joëlle Ecormier, intervenante du Labo des histoires Réunion, pour l’écriture de monologues de ces rois et reines marrons, réfugiés dans les montagnes pour échapper à leur condition, et réunis en assemblée pour décider de leur devenir. Faut-il se rendre ou pas ?

Dans l’histoire réunionnaise, où la colonisation démarre en 1665, le marronnage reste anecdotique jusqu’au début du 18ème siècle, période à laquelle le mouvement prend de l’ampleur. Devenus plus nombreux, les Noirs marrons auraient ainsi créé des villages, entrepris des plantations et instauré, selon leurs origines, des systèmes politiques dirigés par des chefs et des rois. Une fuite au risque d’un grand nombre de périls, dont les expéditions punitives des chasseurs de prime. L’un des personnages mythiques les plus connus est le roi Phaonce, considéré comme le roi des esclaves marrons, fréquemment associé à la révolte des esclaves de Saint-Leu en 1811.

Ce projet s’inscrit dans un Parcours d’Education Artistique et Culturelle du Parc National de La Réunion, et vise à mieux faire connaître à la jeunesse réunionnaise l’histoire du peuplement de l’île, et plus particulièrement celui du coeur de La Réunion.

.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter