À lire

Publié le 25 septembre 2012 | par Labo Des Histoires

1

Inspiré d’une histoire vraie – l’atelier

Merci à Flore Vasseur pour ce très beau moment d’écriture,
à tous nos valeureux participants et
à Laurent Jourdet, parrain de la Fondation EDF qui a accepté de jouer le jeu.

Sur la photo : Flore Vasseur et Laurent Jourdet, entouré de quelques participants

 

« Écrire, c’est une expérience d’humilité ». Le ton est lancé. Nous sommes réunis autour d’une grande table, dans les locaux de Playbac. Il est 18h et personne ne sait vraiment ce qui l’attend. Flore Vasseur commence : pourquoi voulons-nous écrire ? Quelles motivations peuvent nous pousser à écrire ? Est-ce seulement une envie d’exister ? Un amour des beaux mots ? Une envie de témoigner d’une époque ? Ou bien une raison politique, une envie d’influencer et de changer les choses ?

Ce qui est sûr, c’est que nous sommes réunis avec cette même envie d’écrire. « L’écriture n’est pas un don, c’est un apprentissage de tous les jours », puis elle continue « un écrivain va s’inspirer d’un fait et va en faire une histoire ». Nous y voilà, « inspiré d’une histoire vraie », le cœur du sujet approche. Flore Vasseur nous explique qu’en tant qu’écrivain, parfois elle tombe sur des faits divers, des brèves, et ces histoires l’intriguent. Elle ne sait pas pourquoi mais elle veut savoir, comprendre cet acte, les motivations du coupable, qui est la victime… bref elle veut une explication. De là part son histoire.

DÉPÊCHE DE L’AFP DU DIMANCHE 27 MAI 2012
Rudy Eugène, 31 ans, sans emploi, a été abattu par les forces de police de 5 balles alors qu’il dévorait le visage d’un SDF, aux abords de l’échangeur de Causeway Bay. Ronald Poppo, 65 ans, a perdu un œil, son nez et ses joues. A l’arrivée de la police, Rugy Eugène était nu. A califourchon sur sa victime il grognait et s’acharnait. Indifférent aux sommations des policiers, il était entrain d’essayer de lui arracher un rein. En 2008, Rudy Eugène avait vu sa maison saisie par la banque. Il aurait pris de la Mephredone, une drogue bon marché aussi appelée « sels de bain ». Elle serait en vente libre dans le commerce sous la forme de stimulant. Éplorée, sa compagne le décrit comme un homme gentil.

Nous définissons d’abord le cadre de l’histoire : Pays, ville, lieu de l’action, époque, décor immédiat, atmosphère, lumières, son… « Prenez-vous pour Google earth, zoomez sur les lieux de la scène, jusqu’au moindre détail ».

Les personnages : victime / coupable. Les tiers possibles : les caméras de surveillance, la police, un témoin, un animal…
Quels traits physiques et psychologiques les caractérisent ? Il faut leur définir un signe distinctif : un objet, un tatouage, une cicatrice… « Ces détails sont un fil auquel vous vous raccrocher, vous n’avez plus qu’à le tirer pour dérouler la bobine ». Quelle est leur histoire ? D’où viennent –ils ? Comment sont ils arrivés là ?

Nous avons tous des idées de nos personnages, ils prennent forme. Rudy et Ronald ont un corps et une histoire mais reste encore à répondre aux motivations de cet acte ! Se connaissent-ils ? Rudy vient de perdre son emploi et sa maison, Ronald est SDF. A-t-il eu peur de devenir comme Ronald, de devenir un invisible ? Est-ce l’effet de la drogue ? Quels sont ses sentiments à ce moment précis ?
Une fois notre cadre et nos personnages définis, il est temps de passer à l’histoire : l’action ! Que s’est-il passé avant ? Où était Rudy ? Comment s’est-il fourni la drogue ? Comment est-il arrivé sur les lieux du crime ? Que faisait Ronald ? Comment s’est passé la rencontre ? L’attaque ? Quelles sont les sensations des personnages à ce moment ? Que ressent Ronald, que voit-il ? Et Rudy ? Que ressent-il a manger un être humain ? Qui intervient ? Un témoin voit-il la scène ? Quelles réactions les policiers ont-ils en arrivant ?

Et arrive la question primordiale : qu’est-ce qu’il y a derrière cette histoire ? Comment un homme en arrive-t-il à manger un autre homme ? Un écrivain pense à l’universalité de son histoire : quel témoignage de notre société cela représente ?
Nous n’avons plus qu’à choisir notre place de narrateur dans l’histoire : j’écris au « je », au « ils », je suis la victime, le coupable, un tiers ?…

20 min plus tard, nous retournons autour de cette grande table pour échanger sur nos textes. Les histoires ne sont pas encore forcément écrites, elle va dans tous les sens, seules des bribes surgissent mais l’envie est là et les bases sont posées. Certains ont choisi d’être Rudy, d’autres Ronald, de se placer avant l’attaque, pendant l’attaque, d’être extérieur à l’histoire, ou d’être un des personnages. « Écrire c’est être sur un bateau et accepter de lâcher la barre. On ne sait pas où l’on va mais on accepte de se laisser aller. » Peut-être mais la terre ferme c’est plus rassurant ! Et oui, écrire c’est aller chercher au fond de soi et ce peut être déroutant.

Fin de l’atelier, nous sommes pris dans l’histoire. Quelque chose est née, un embryon d’histoire pour chacun et l’envie de continuer à écrire.

Retrouvez à la page suivante les textes de trois participants qui ont accepté de nous livrer leur texte. Et vous, vous auriez écrit quoi ? Répondez dans les commentaires.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



One Response to Inspiré d’une histoire vraie – l’atelier

  1. Rémi says:

    Superbe récit de l’atelier! J’ai aussi suivi votre live-tweet et je l’ai trouvé très prenant. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Thanks for all the brilliant stories from all the brilliant young writers at Firhouse Community College! ✍️📚😀… ,
    • Labo des histoiresRT : Lancement cet après-midi au de la "classe expérimentale Écritures" @IMECArchives… ,
    • Labo des histoiresRT : Suite de l’histoire de science-fiction participative, par le ! Votez pour faire avancer l’histoire 👩‍🚀… ,
  • Soundcloud