IDF-Est

Publié le 3 janvier 2019 | par Labo Des Histoires

0

Exploration nocturne de la Cartoucherie de Vincennes

Atelier de poudre actif jusqu’aux années 1930, puis site utilisé par l’armée française jusque dans les années 1960, la Cartoucherie de Vincennes est ensuite abandonnée. Durant l’été 1970, les bâtiments désaffectés sont investis par la troupe du Théâtre du Soleil, menée par Ariane Mnouchkine, pour répéter le spectacle 1789 La Révolution. Les premières représentations, qui ont lieu à la fin du mois de décembre de cette même année, rassemblent un public important malgré le lieu encore difficile d’accès, puisque situé au milieu du bois de Vincennes. D’autres troupes s’installent alors progressivement sur le site : le Théâtre de la Tempête, le Théâtre de l’Epée de Bois, le Théâtre de l’Aquarium et le Théâtre du Chaudron – bâtiment aujourd’hui occupé par l’Atelier de Paris – Carolyn Carlson. C’est dans ce dernier que les élèves de la classe de 4e du collège Robespierre d’Epinay-sur-Seine avaient rendez-vous, le vendredi 14 décembre, pour la première sortie organisée dans le cadre du projet Labolangues (financé par le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis au nom du programme Culture et art au collège).

En effet, le lieu accueillait pour quelques jours la pièce Noyau ni fixe, créée par Joris Lacoste avec de jeunes comédiens pour le rendez-vous annuel Talents Adami Paroles d’acteurs, au sein du Festival d’automne. Anna Mezey et Stéphanie Vivier ont choisi ce spectacle car la démarche du metteur en scène fait écho au travail mené dans le cadre du projet Labolangues : en effet, là aussi, il est avant tout question de l’exploration de la langue sous toutes ses formes : psalmodies, sons, parole, langues réelles ou inventées… Cette sortie a également été l’occasion de découvrir l’environnement de la Cartoucherie (aujourd’hui, en plus des 5 théâtres, le site accueille une « Maison des enfants » et un centre équestre), que les élèves ont été invités à considérer comme un matériau de travail sonore : par petits groupes, avec le matériel d’enregistrement professionnel fourni par les intervenantes, ils ont exploré le site à la recherche de différents bruits, paroles… avant de revenir se mettre autour d’une table dans le foyer de l’Atelier de Paris pour un atelier d’écriture avant le spectacle.

La prochaine sortie organisée dans le cadre du projet Labolangues aura lieu au printemps, pour Hors Limite, festival de littérature en Seine-Saint-Denis. En attendant, rendez-vous le 17 janvier au collège pour le prochain atelier d’écriture en classe !


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑