Comme si vous y étiez Labo des histoires au Salon du Livre de Paris 2013

Publié le 10 avril 2013 | par Aurélie Laurière

0

Comme si vous y étiez : les trois jours du Labo au Salon du livre

Un atelier d’écriture avec Karim Madani le vendredi, une master class avec Eli Anderson le samedi, un K.O. des MOTS le dimanche…Trois jours sur les pas du Labo des histoires au Salon du livre, c’est usant pour les semelles mais sacrément vivifiant pour l’imagination. Trois jours pour le Labo, c’est suffisant pour faire de l’écriture un acte vivant et participatif. Retour sur un carton plein.

Vendredi 22 mars : les années lycée de Karim Madani

13h30, stand de la région Île-de-France. L’équipe du Labo et Karim Madani, auteur de romans pour adolescents, attendent de pied ferme les élèves de 1ère L du Lycée Notre-Dame-du-Bury. Ce qu’ils leur ont concocté : un atelier d’écriture autour du journal intime. Le principe : se projeter en 2022, dans un lycée coté accueillant des jeunes issus de quartiers sensibles, tirer au sort un rôle à jouer ainsi qu’une intrigue à déjouer,  imaginer des interactions et des péripéties, rédiger une histoire. En bref : se mettre à l’unisson pour mieux faire entendre sa voix.

Escortés par leur prof de français et leur documentaliste, les jeunes prennent place. On se divise en trois groupes, on tire au sort les rôles, et, il faut le dire, on a l’air un poil dubitatifs. Très vite pourtant, les langues et les plumes se délient. La présentation de chaque personnage achève de réchauffer l’atmosphère.

16h. Intrigues amoureuses tortueuses, retournements de situation, personnalités complexes et situations burlesques : pas de doute, les élèves ont bien pris possession de leurs personnages et, surtout, de leur atelier d’écriture. Au-delà des beaux textes produits et de la dimension cathartique d’un tel jeu de rôle, de belles promesses comme un projet de pièce de théâtre.

Tous les textes du Groupe 1, du Groupe 2 et du Groupe 3

Samedi 23 mars : les secrets de cuisine d’Eli Anderson

14h, stand de la région Île-de-France. L’équipe du Labo, au grand complet, accueille Eli Anderson, auteur de la série Oscar Pill, et Fred Ricou, fondateur du site Les Histoires sans fin.

Comme à l’accoutumée, la master class débute par une heure de questions/réponses orchestrée avec brio par Fred Ricou. Les premières minutes offrent une plongée dans l’univers de l’écrivain. Eli Anderson, de son vrai nom Thierry Serfaty, n’est pas seulement le créateur d’un ensemble de cinq romans fantastiques pour adolescents, il est également auteur de polars et… médecin. Et oui, c’est pour rassurer un jeune malade qu’il invente les Médicus, ces sorciers qui ont le pouvoir de voyager à travers le corps humain.

L’ambiance est si détendue qu’on passe vite aux petites confidences. Eli avoue tenir à jour sa « Bible de personnages ». Tableaux, Post-it, rappels : l’écrivain est organisé, minutieux, prévoyant. Devant ses jeunes fans médusés, il n’hésite pas à exhiber plans et brouillons originaux, et va jusqu’à leur livrer quelques secrets de cuisine : « Quand je suis stressé, je fais un gâteau ».

15h. Il est temps pour les jeunes de prendre la plume. À chacun de tirer au sort un référent spatial (une poche de veste, un sofa, un congélateur, la tête d’un chien) et de se glisser dans la peau d’un personnage propulsé dans l’élément de décor en question.

Durant cette deuxième heure, Eli Anderson ne se contente pas de passer dans les rangs ! Très proche des jeunes auteurs, il distribue idées, conseils et – plus étonnant – bonbons.

La master class se clôt sur la lecture des textes produits. Tour à tour amusée, étonnée et admirative, l’assistance est conquise.

Embarquez sur la tête d’un chien, dans un congélateur ou dans un ordinateur
en lisant les textes de nos participants !

Dimanche 24 mars : la salle comble du K.O. des MOTS

15h. Sur la grande scène : un ring, des chaises, des bancs. Dans un coin, un DJ qui distille des sons obsédants. Surtout, une salle qui se remplit à une vitesse impressionnante. Prêts pour des matchs d’improvisation littéraire ?

15h30. Papy en maître de cérémonie, les jurés Aïda Touihri, Brahim Asloum et Martin Hirsch, l’équipe encapuchonnée de bleu des Blues Sisters puis l’équipe rouge forte en testostérone des P’tites Frappes précédées de leurs coachs respectifs et Fred Ricou en costume d’arbitre font successivement leur entrée. Peignoirs en satin et lunettes noires, les participants ont tout autant l’allure de joueurs de poker que de boxeurs. Le show et le combat peuvent commencer.

15h45. Les rounds et les mots s’enchaînent. Les textes descendent sur l’écran géant tandis que la tension monte du côté des bancs. On dénombre à présent près de 600 personnes dans le public : beaucoup, contraints de rester debout, se sont massés autour des heureux assis.

Chez les bleus, l’accent est chinois et le pied marin. Chez les rouges, il est question de gangsters, de voitures et de séduction. À l’issue de chaque match, on brandit son carton pour annoncer la couleur. Vague bleue, vague rouge : difficile de ne pas avoir le cœur qui balance.

16h15. C’est le moment que tout le monde attend, LE duel, celui duquel on ne se relève que très difficilement : le K.O. des MOTS. Les deux derniers candidats s’installent, prêts à en découdre. Les doigts sont à peine échauffés que les répliques fusent : la candidate bleue a du répondant, mais le joueur rouge se fait particulièrement percutant… jusqu’à écrire le dernier mot.

16h30. L’équipe rouge rafle le gant d’or sous un tonnerre d’applaudissements. Cueillis à la descente des marches, les jurés sont ravis : Martin Hirsch se dit séduit, Aïda Touihri assure s’être énormément amusée tandis que Brahim Asloum s’éclipse sur un retentissant « à renouveler ! ». Une expression qui pourrait servir de conclusion aux trois jours intenses que le Labo a passé au Salon du livre. On se donne rendez-vous l’année prochaine ?

Pour quelle équipe auriez-vous voté ? Lisez les textes et donnez-nous notre avis en commentaire !

Nous avons pu réalisé ces trois jours grâce à nos soutiens et nous les en remercions : la région Ile-de-France, le Motif, la fondation EDF et le CNL.


A propos

Chargée de projet éditorial au Labo pendant six mois. Mission : promouvoir les ateliers, stages, master class et K.O. des MOTS. Faire en sorte qu’on en parle, qu’on en parle partout et qu’on en parle en bien. En bref : écrire au sujet de l'écrit. Avant, après et à côté : journaliste culture.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Un dossier pédagogique clé en main qui permet aux enseignants, éducateurs, animateurs ... d’organiser des ateliers… ,
    • Labo des histoiresDepuis 3 ans, le concours « Patrimoines en Poésie » invite les jeunes franciliens à créer en s’inspirant de lieux… ,
    • Labo des histoiresRT : • Que lisez-vous ce week-end ? 📚• Pour les journées européennes du patrimoine, que dites-vous d'une petite balade a… ,
  • Soundcloud