À lire Cadavre exquis de l'été - chapitre 4

Publié le 3 août 2012 | par ophelie

0

Chapitre 11 par Laurine Maigrat

Résumé des chapitres précédents :
Julie et Tom se retrouvent seuls un matin. Tom ne paraît pas particulièrement bouleversé par la situation. Il découvre une lettre de son père plutôt mystérieuse : « Je vous aime, je reviendrai ». Tom et Julie décident de mener l’enquête et font appel au mystérieux Andy qui leur apprend que tout a commencé à Moscou. Le lendemain, Andy les a laissés sur la Place Rouge en leur interdisant de partir mais Tom en a assez d’attendre et part explorer la place avec sa soeur. Seulement une voiture aux vitres teintées se gare, un homme en noir en sort et leur demande de le suivre. Tom demande à sa soeur de courir et se débat avec l’homme en noir. La situation semble désespérée lorsque Andy survient, met K.O les hommes en noir et les emmène à l’hôtel. Mais le doute survient dans l’esprit de Juliette à propos d’Andy. Et elle a raison de s’inquiéter : Andy est du côté des hommes en noir. Julie décide de s’enfuir avec son frère. Ils sont arrêtés par Andy qui leur fait des révélations : leur mère est une scientifique très douée, qui a créé un virus extrêmement dangereux. Elle se l’est inoculé pour éviter qu’il tombe entre de mauvaises mains. Il faut la retrouver ! Andy emmène les jumeaux pour qu’ils retrouvent leur père, c’est alors qu’éclatent des tirs de mitraillettes… Tom et Julie retrouvent enfin leur père, malheureusement ils apprennent que leur mère s’est cachée pour échapper à ses ennemis, ils disposent de très peu d’informations pour la retrouver. Quand soudain…

– 11 –
Laurine Maigrat, 13 ans

 

Tom fixa longtemps le vide avant de regarder tour à tour les deux hommes et la jeune fille. Il essaya de parler d’un ton neutre, sa voix trahissant l’espoir d’avoir peut-être retrouvé sa mère.

– Je sais où se trouve maman ! Il y a cinq ans nous sommes partis sur l’île d’Amalalak, près d’Hawaï. Dans son coup de téléphone, elle disait « souvenez-vous », continua-t-il. Je pense qu’elle voulait nous faire penser à cet endroit.

Il regarda son père, puis Andy d’un regard insistant, plein d’espoir. « Ce pourrait être une bonne cachette pour un scientifique », pensait-il.
Andy rit doucement et se tourna ensuite vers Allan.
– Mais oui ! Pourquoi ne pas y avoir pensé avant ? L’ancien laboratoire de Marie… dit-il avec un rire nerveux.

Il passa la main dans ses cheveux, semblant dépassé. Le père des jumeaux de tourna vers eux et leur fit un grand sourire avant de les prendre doucement dans ses bras.
– Vous êtes très courageux. Vous rentrerez à la maison et tout se passera bien, je vous le promets, dit-il en fermant les yeux, un doux sourire aux lèvres.

Il se releva et se tourna vers son ami, prêt à partir. A ce moment, Julie agrippa le pull de son père, retenant des larmes.
– Non… On vient avec vous… Je veux voir maman.

Vingt-six heures plus tard, île d’Amalalak.
Le groupe de quatre personnes plus deux hommes en noir débarquèrent sur l’île. Presque aucun bagage sauf du matériel qu’Andy classa top secret. Il expliqua qu’il faudrait prendre un bateau personnel pour atteindre le bout de terre où leur mère s’était sûrement exilée. Julie sentit son cœur battre plus fort quand Andy indiqua l’île du bout du doigt. Elle resserra sa main dans celle de son frère, remarquant aussi la distance que leur père avait installé entre eux. Ils avaient accosté dans une crique déserte (en tout cas, aussi déserte que le reste de l’île) et firent encore quelques mètres pour passer de la plage de sable fin à la forêt ombragée.

Ils marchèrent plusieurs heures, les hommes en noir ouvrant la marche, Julie sur le dos de son père. Soudain, Andy s’arrêta, faisant signe aux autres de faire de même. Julie releva la tête et découvrit une porte métallique et, en regardant plus haut, toute une structure dans le même matériau que la porte cachée par les feuillages. Ils descendirent chacun leur tour la pente qui les séparaient de cette porte et Andy prit une carte dans sa poche. Il la passa dans le lecteur magnétique, un peu tremblant, et le voyant lumineux passa du rouge au vert. Allan souffla quand la porte s’ouvrit lentement. Ils entrèrent tous à la suite d’Andy, marchant dans un fin tunnel, humide et noir. Les hommes en noir avaient disparu quand Julie tourna la tête et à ce moment-là, une autre porte apparue. Son père la déposa et fit signe aux jumeaux de rester en arrière. Andy repassa la carte et fut soulagé que le code soit le même qu’avant.

Tom ne put tenir plus, ne sachant pas où était sa mère. Il bouscula les deux hommes et poussa difficilement la porte dont les gonds étaient légèrement rouillés. Il entra directement et sursauta en ouvrant grand les yeux.

Tom va-t-il découvrir sa mère à l’intérieur de la pièce ou quelque chose d’autre ?


A propos

Chargé des relations associatives et scolaires. Mission : tisser une toile autour du Labo et faire découvrir l'écriture créative à un maximum de jeunes, même à ceux qui ne se savent pas encore écrivain. En bref : apprendre à jouer avec les mots. À côté : apprentie ethnologue et animatrice.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Un dossier pédagogique clé en main qui permet aux enseignants, éducateurs, animateurs ... d’organiser des ateliers… ,
    • Labo des histoiresDepuis 3 ans, le concours « Patrimoines en Poésie » invite les jeunes franciliens à créer en s’inspirant de lieux… ,
    • Labo des histoiresRT : • Que lisez-vous ce week-end ? 📚• Pour les journées européennes du patrimoine, que dites-vous d'une petite balade a… ,
  • Soundcloud