Comme si vous y étiez

Publié le 16 décembre 2016 | par Labo Des Histoires

0

Cérémonie d’hommage national à Antoine de Saint-Exupéry

Le Labo des histoires a participé à la cérémonie d’hommage national au Commandant Antoine de Saint-Exupéry le 13 décembre 2016 au Panthéon.

L’hommage rendu par Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication et Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, a perpétué la mémoire d’Antoine de Saint-Exupéry, ancien pilote de l’armée de l’air française. C’est également l’écrivain qui était à l’honneur, en ce 70e anniversaire de l’édition française du Petit Prince (Editions Gallimard, 1946).

Une cérémonie teintée d’émotion

Alors que les chants du Cœur de l’armée française (La Marseillaise, Race d’aiglons, Complainte du partisan) ont rythmé l’hommage, deux anciennes « laborantines » ont été invitées à prendre la parole. Citations d’Antoine de Saint-Exupéry à l’appui, elles ont lu des textes personnels, soulignant l’actualité et l’universalité de l’œuvre du célèbre aviateur.

« Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité »

Imane, 18 ans, participante aux ateliers réalisés à l’Institut d’Education Sensorielle pour jeunes déficients visuels (IDES), a lu son texte réinterprétant une citation tirée des Carnets d’Antoine de Saint-Exupéry.

+ Lire le texte d’Imane

« Fais de ta vie un rêve et d’un rêve une réalité »
Cette citation appartient à Antoine de Saint-Exupéry, on se sent parfois proche ou sensible à des citations en y réfléchissant… cela me renvoie à ma passion de l’art culinaire et à mon rêve d’en faire mon métier.

Pourtant, mon handicap visuel et quelques autres petits soucis m’ont rapidement ramené à la réalité, la cuisine restera une passion, un rêve mais ne deviendra jamais mon métier et cela : c’est la vie ! Comme disent les plus sages ! J’ai depuis compris bien des choses, j’ai accepté la réalité et je me suis relevée avec l’envie d’affronter les difficultés sans jamais abandonner mes rêves.

La vie rêvée ? eh bien ! Ce sera la mienne parce qu’elle sera faite de mes échecs mais aussi et surtout de mes victoires et de mes réussites. Personne ne rêvera pour moi, personne n’écrira ma vie, je continue d’avancer, je poursuis l’aventure, ma vie est un rêve parce que c’est la mienne.

terredexception-hommage-st-exupery-2016_22

« Dans la vie il n’y a pas de solutions ; il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent »

Emeline, 25 ans, ancienne volontaire en Service civique au sein du Labo des histoires et actuelle lauréate de l’Institut de l’Engagement, a mis en perspective son expérience professionnelle en citant Vol de Nuit.

+ Lire le texte d’Emeline

Dans la vie il n’y a pas de solutions ; il y a des forces en marche : il faut les créer et les solutions suivent. » J’ai de la chance. J’ai de la chance car depuis mon plus jeune âge, ma famille m’a appris à me battre pour mes idéaux, à me relever face à l’échec, à ne jamais rester avec le sentiment que je n’y arriverai pas.

J’ai de la chance car aujourd’hui je peux faire entendre ma voix, ici au Panthéon.
J’ai vingt-cinq ans et je peux vous dire que c’est plutôt difficile de se faire entendre. Je suis jeune, je n’ai pas d’expérience, je ne connais pas vraiment la vie. Et puis, en tant que jeune, je suis comme les autres. Je suis individualiste, je pense que tout m’est dû, je ne veux pas de contrainte, juste des droits, aucun devoir.
Ce sont autant d’étiquettes qui me sont attribuées. Ce sont autant d’étiquettes qui sont attribuées à bon nombre de jeunes français. Pourtant depuis la création du Service Civique, nous sommes des milliers de jeunes à avoir franchi le pas. Des milliers à vouloir créer des forces en marche.

Heureusement pour eux, heureusement pour moi, certaines personnes croient en nous. Pour ma part, depuis plusieurs années mon professeur et directeur de conservatoire, me pousse à donner le meilleur de moi que ça soit sur scène ou ailleurs. C’est le premier à m’avoir encouragé dans la voie que je poursuivais, le premier à m’avoir donné l’opportunité de faire entendre ma voix, à avoir accepté mes idées et mes projets.

Et puis l’année dernière j’ai rencontré une très belle équipe lors de mon Service Civique, celle du Labo des histoires, une association qui propose des ateliers d’écriture pour les enfants et les jeunes de moins de 25 ans. Pour une passionnée d’écriture et de lecture, c’était la mission idéale. Et là encore j’ai pu faire entendre ma voix. J’ai participé à la création de projets que je trouvais tout simplement géniaux. J’ai assisté à des ateliers et notamment ceux organisés en partenariat avec la Fondation Antoine de Saint-Exupéry pour la jeunesse. C’est dans ces mêmes ateliers que j’ai découvert la recette de l’amitié. De mémoire, il faut de l’amour, du sucre, et des bêtises.

Avec le Labo des histoires j’ai pu créer mon propre festival, aidée de ma directrice, Amélie Edoin.
J’ai, également et surtout confirmé mes choix quant à mon avenir. Je veux mettre ma créativité, mes idées au service de notre pays. Parce que je suis persuadée, qu’une partition de musique, un tableau, ou un roman peuvent faire changer les choses, les mentalités et les idées reçues.

C’est d’ailleurs pour cela que j’ai postulé à l’Institut de l’Engagement. Parce qu’ils luttent contre les idées reçues en valorisant le parcours de volontaires en Service Civique, des jeunes qui comme moi se sont engagés, des jeunes qui veulent changer les choses, qui veulent se rendre utiles. L’Institut nous accompagne dans nos projets de formation, de recherche d’emploi ou de création d’activité, comme le mien.

J’ai de la chance car à ma petite échelle, je sais créer des forces, je sais imaginer que tout est possible si on s’en donne les moyens.

L’année prochaine j’aurai vingt-six ans. A priori j’aurai plus d’expérience, je connaitrai un peu plus la vie, je saurai quels sont mes devoirs avant de penser à mes droits. J’espère juste me souvenir qu’avant d’être une grande personne, j’étais une jeune.

Un hommage sera également rendu depuis les étoiles

L’hommage rendu à Antoine de Saint-Exupéry se poursuivra au-delà de cette belle cérémonie. Ainsi, dans son discours, la ministre de la Culture et de la communication Audrey Azoulay a fait mention du concours d’écriture qui sera très prochainement lancé par l’astronaute Thomas Pesquet :

« Un concours d’écriture est lancé par la fondation dont le thème sera bientôt dévoilé depuis la station spatiale internationale par l’Astronaute Thomas Pesquet. Le lauréat aura la chance d’entendre ses mots prononcés dans l’espace. Quelle belle façon de donner envie aux plus jeunes d’écrire. Quel plus bel hommage aussi rendu, depuis les étoiles, à Saint-Exupéry ? »

Revivez la cérémonie : Reportage de France Inter


Reportage du Ministère de la Défense

 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Ateliers d’écriture gratuits

    Le Labo des histoires propose des ateliers d’écriture créative GRATUITS, ouverts aux jeunes de moins de 25 ans.

    Retrouvez le calendrier de chaque antenne dans les rubriques « Ateliers ».

  • Soutenir le Labo des histoires

  • Inscrivez-vous à notre newsletter !




  • Facebook

  • Twitter Twitter

  • La radio du Labo des histoires