IDF - Ouest

Publié le 14 mai 2020 | par Labo Des Histoires

0

Ce n’est qu’un au revoir, le Labo Île-de-France – Ouest !

Après 8 mois super de service civique au sein de l’antenne Île-de-France – Ouest, il est temps pour moi de tirer ma révérence et de faire mes adieux à l’équipe du Labo des histoires. Pour cela, j’ai préparé un petit article bilan sur ma mission avec ma directrice Amélie… Prêts ? C’est parti !

  • Ton service civique se termine aujourd’hui, est-ce que les missions qui t’ont été proposées étaient en adéquation avec l’image que tu te faisais du service civique ?

Je n’avais pas connaissance du service civique, de ce que c’était concrètement avant d’arriver au Labo. Et j’ai beaucoup apprécié le découvrir ! Les missions que tu m’as présentées pendant l’entretien m’ont vraiment intéressée et ta bienveillance pour me coacher tout au long du service civique m’ont fait découvrir l’univers associatif en étant de l’autre côté. Les missions m’ont passionnées et beaucoup appris.

  • Si tu devais résumer ta mission en quelques lignes, qu’as-tu fait au Labo des histoires Île-de-France – Ouest ?

Mon rôle au sein de l’équipe du Labo des histoires était de mettre en place des petites actions de communication pour la mise en valeur des actions du Labo : création de supports, community management… J’ai aussi aidé au montage de projets, l’élaboration de dossiers de subvention, le suivi des ateliers et les statistiques de fréquentation… Plein de petites tâches qui permettent au Labo de tourner ! Je me suis senti pleinement intégrée dans mon rôle de service civique et vraiment comme un membre à part entière au sein de l’équipe. J’ai vraiment apprécié la polyvalence des tâches, ça m’a permis de découvrir plein de choses différentes de m’épanouir dans mon travail.

  • Que penses-tu avoir apporter à l’antenne ouest-francilienne ? Avais-tu conscience en arrivant dans cette mission que tu pourrais toi aussi apporter de nombreuses choses à l’association ?

Je pense avoir apporté à l’antenne de nouvelles idées pour communiquer sur les réseaux. Je souhaitai justement découvrir cette branche de la communication et plus je travaillais dessus, plus j’avais des idées pour innover et attirer. Je pense également avoir apporté ma personnalité dans la mise en page de recueils, ma petite « patte créative ». Je ne pensais pas posséder toutes ces ressources à apporter à l’association et je suis heureuse que cette expérience m’ai permis de m’en rendre compte.

  • Qu’as-tu appris à nos côtés, que retiendras-tu de ce passage chez nous ?

Même si ça a été une expérience enrichissante, je ne sais pas si je ressors de cette expérience avec des acquis concrets…

Non sérieusement, j’ai appris à avoir plus confiance en moi et à ce que je pouvais apporter aux autres. J’ai appris également à affiner mon projet d’avenir. Cette expérience m’a permis de développer plein de compétences que je souhaitai acquérir et consolider, de découvrir une association riche en idées et en propositions d’écriture créative. J’ai vraiment aimé découvrir cet univers grâce au volontariat.

Je retiendrai de l’antenne du Labo une grande bienveillance, un peu de malchance (oui, on m’en a parlé dès le premier jour de mon arrivée, j’ai très vite compris que ce n’était pas une blague !), beaucoup de mails envoyés pour courir après les fiches d’évaluation. Mais j’ai également fait de belles rencontres, tant au Labo, qu’à l’Atelier numérique ou encore durant les ateliers auxquels j’ai assisté.

  • Entre nous, quel sera ton pire souvenir durant ces 8 mois de mission ?

Bon, si on est entre nous alors… Ma directrice, je pense…

Non, je pense que mon pire souvenir serait les soucis de compréhension rencontrés avec quelques intervenants. Cela fait partie du travail, bien entendu, mais je dois avouer que ce n’est pas la partie la plus facile à gérer. Il faut rester calme, garder son self-control mais se montrer ferme tout de même ! Bref, ce n’est pas mon meilleur souvenir !

  • Et ton plus beau souvenir ?

Je crois que c’est d’être allée donner aux enfants le premier recueil que j’ai mis en page. J’ai suivi la production de leurs textes d’un bout à l’autre : la rédaction lors du premier atelier, la réception, la correction, la mise en page et mise en valeur de leur texte. Puis ta validation, l’envoi du BAT à l’imprimeur, la réception des recueils enfin imprimés. Et la cerise sur le gâteau fut quand je suis allée donner les textes aux enfants. J’étais super contente d’avoir pu mettre en valeur leurs textes, leur travail d’une semaine et qu’ils puissent garder un souvenir du Labo. C’est peut-être mon côté éditorial qui parle, mais c’est vrai que ce fut vraiment une belle satisfaction d’avoir mis vraiment en valeur les idées et l’imagination des enfants qui avaient des difficultés à écrire au premier atelier. C’était une belle manière de les récompenser pour leur créativité !

  • As-tu une anecdote à nous raconter sur ta mission ?

J’ai dit tout à l’heure que dès mon premier jour, on m’avait dit que l’antenne Île-de-France – Ouest était poisseuse. Je pense donc sans hésiter, à ce jour pluvieux et froid du 15 octobre, lorsque ta voiture a décidé de n’en faire qu’à sa tête sur l’autoroute. A peine un mois après mon arrivée, j’ai pu découvrir qu’effectivement, le Labo traînait malgré lui une petite poisse ! Attendre la dépanneuse derrière la barrière de sécurité tout en appelant nos partenaires pour les prévenir de notre absence… Cette journée restera un souvenir mémorable, sur toute sa longueur ! Les problèmes de métro pour rentrer télé travailler, mon téléphone qui n’avait plus de réseau pour t’appeler, le wifi de chez moi qui ramait… Vraiment, une journée pas comme les autres au Labo Île-de-France – Ouest !

  • Peux-tu nous résumer ta mission en 3 mots ?

En 3 mots ? C’est compliqué mais….Je dirai engagement, bienveillance et richesse. L’engagement car je me suis donné à fond dans cette mission et je suis heureuse de m’être engagée dans cette association pour faire découvrir aux jeunes les multiples facettes de l’écriture et que possède l’imagination. La bienveillance est le sentiment qui ressort en premier pour moi en ce qui concerne le Labo. Et pour finir, la richesse car je pars avec un sentiment de richesse dans tous les domaines : riche de rencontres, de souvenirs, de compétences, d’une belle expérience humaine et créative.

  • As-tu quelque chose à nous dire pour clôturer cette très belle expérience à tes côtés ?

Je suis très triste de terminer cette aventure au Labo (et à l’Atelier numérique par la même occasion). Je vous remercie de m’avoir accueillie et supportée durant 8 mois. Je reviendrai vous voir souvent dès que ce sera possible !


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Atelier BD «GIONO» à ciel ouvert au lycée Jean Aicard d'Hyères !👍 Avec les conseils avisés de et le magnifiq… ,
    • Labo des histoiresRT : 👋 Après 9 ans au Labo des histoires, dont 6 comme DG, j’ai quitté l’association hier & passé le relai à Thibault L… ,
    • Labo des histoiresRT : C’est aujourd’hui ! est de sortie en librairie et en ligne. Et pour l'occasion, nous a mis à… ,
  • Soundcloud