IDF-Est P_20170504_145656

Publié le 10 mai 2017 | par Labo Des Histoires

0

Aubervilliers mêle science et fiction au Jardin des Plantes

Alors que le projet « Photos de famille » organisé dans le cadre du dispositif Micaco touche à sa fin au collège Henry Wallon d’AubervilliersIMG_20170504_104213 (93), la classe profite d’une journée ensoleillée à Paris pour faire une visite au Jardin des Plantes.

Nous sommes jeudi 4 mai et la journée commence avec un rendez-vous à 10h à la Grande Galerie de l’Évolution. Les élèves sont tous là en avance, impatients de commencer. La visite démarre devant un immense squelette de baleine suspendu au-dessus de nos têtes qui délivre ses secrets aux collégiens surpris tandis qu’Anouck Cape et Claire Maugendre, initiatrices du projet, leur expliquent l’utilité des fanons alignés dans la bouche de la bête.

Deux heures ne sont pas de trop pour faire le tour du musée, les collégiens papillonnant dans tous les sens, attirés par les animaux empaillés et les bornes interactives mises à disposition des visiteurs. Entre vie sous-marine, grande coulée des animaux africains et redécouverte des animaux disparus, les deux animatrices ne cessent d’engager le dialogue sur tout ce que nous voyons. Le clou du spectacle ? La reconstitution en 3D d’un squelette de dodo qui rappelle à nos collégiens une fameuse scène d’Alice au pays des merveilles de Lewis Caroll. Comme quoi, lecture et écriture ne sont jamais bien loin !

Sans titre

Nous ne sortons de la Grande Galerie qu’à midi, les estomacs commencent à faire entendre leur appel mais nous ne nous décourageons pas de si tôt : nous avons rendez-vous à l’autre bout du parc pour visiter la Galerie de paléontologie et découvrir sa « Magie des Os ». Les squelettes d’animaux conservés s’alignent à perte de vue. Les immenses cornes accrochées au mur, particulièrement, retiennent l’attention : ensemble, élèves et professeurs essayent d’imaginer à quel animal démesuré elles ont pu appartenir.

IMG_20170504_132432Après cela, pique-nique improvisé au milieu des allées fleuries puis nous repartons bien vite, en quête d’un endroit capable d’accueillir tout ce petit monde pour un atelier d’écriture. C’est finalement sur l’un des larges escaliers du bâtiment abritant la Grande Galerie que nous nous installons et découvrons ensemble le thème d’écriture concocté par Anouck Cape : « Nous avons visité aujourd’hui des musées représentant le passé, maintenant nous allons nous intéresser au futur : vous êtes un extra-terrestre dans un avenir lointain, vous arrivez sur Terre et découvrez l’une des photos de famille sur lesquelles nous travaillons depuis le début. Vous ne comprenez pas ce que c’est, ne connaissez rien de ce que vous voyez dessus ; essayez de décrire votre trouvaille. »

Le démarrage est difficile, hésitant, comme c’est souvent le cas, mais très vite les crayons s’envolent et les lignes s’enchaînent sur le papier. Est-ce le thème de la science-fiction, le décor magnifique autour de nous ou le souvenir des visites que nous venons de faire ? Toujours est-il que l’inspiration gagne bien vite notre petit groupe et que le résultat est, de l’aveu des deux animatrices, une production de textes encore meilleure que lors des précédentes séances. Il semblerait que les aliens débarquent bel et bien sur Terre et s’emparent des photos de famille pour décrire ces être difformes, aux couleurs variées et aux expressions étranges que nous sommes.

Enfin, après une heure d’écriture particulièrement prolifique, nous rangeons feuilles et crayons pour nous diriger vers la dernière visite de la journée : la ménagerie du Jardin des Plantes. Les collégiens sont plus impatients que jamais à l’idée de voir des animaux bien vivants cette fois et l’un des garçons n’a qu’une idée en tête : aller voir les lions. Petite déception, cependant, aucun lion n’est présent dans la ménagerie mais les allers-retours du léopard blanc juste derrière la vitre, à quelques centimètres à peine d’eux les comble tout autant. Après les félins, ce sont encore singes, reptiles et oiseaux qui continuent à les fasciner autant qu’ils les font rire, sous les explications éclairées de nos deux animatrices qui retombent elles-mêmes en enfance au milieu des animaux. Une journée que personne n’est prêt d’oublier.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

 
Back to Top ↑
  • Ateliers d’écriture gratuits

    Le Labo des histoires propose des ateliers d’écriture créative GRATUITS, ouverts aux jeunes de moins de 25 ans.

    Retrouvez le calendrier de chaque antenne dans les rubriques « Ateliers ».

  • Soutenir le Labo des histoires

  • Inscrivez-vous à notre newsletter !




  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Masterclass festive de Nancy Guilbert mardi prochain à Arras ! ,
    • Labo des histoiresRT : Prochaines étapes : Ardres et Calais ,
    • Labo des histoiresComme chaque année, le Labo des histoires sera sur la tournée pour proposer des ateliers d'écriture à chaque étape… ,
  • La radio du Labo des histoires