Nouvelle-Aquitaine

Publié le 22 novembre 2018 | par Labo Des Histoires

0

Atelier « Écrire sa dystopie » avec Léna Jomahé !

Les Mercredis 7 et 14 Novembre, le Labo des histoires Nouvelle-Aquitaine a organisé un atelier d’écriture créative gratuit pour les jeunes de 8 à 25 ans sur le thème de la « dystopie ». L’auteure Léna Jomahé a animé ces deux ateliers avec brio !

Qu’est-ce que la dystopie ? La dystopie est un genre littéraire qui se passe généralement dans le futur, mais qui peut aussi se passer parfois dans le présent. Une dystopie dépeint une société utopique, qui est organisée de manière à mettre en avant un monde idéal. Pourtant, cette société idéalisée possède en réalité une face sombre qui met en péril le bonheur des habitants.

Durant les ateliers, les laborantins ont cité divers exemples de dystopies connues, afin de mieux identifier le genre. Parmi les exemples proposés,  on peut retrouver : 1984 de George Orwell, Le meilleur des mondes d’Aldous Huxley ou encore Le passeur de Loïs Lowry.

Ensuite, Léna a proposé de faire un brainstorming autour du thème de la dystopie, ce qui leur a permis de commencer à réfléchir autour de leurs futurs textes. Les laborantins ont commencé à énoncer des mots qui leur évoquent la dystopie sous toutes ses formes. Des mots tels que : Uniformisation, totalitarisme, contrôle, gouvernement ou encore libre-arbitre, sont ressortis et ont permis aux laborantins d’avoir une première base pour leurs histoires.

Les deux ateliers se sont divisés en deux parties :

Une première, qui avait pour objectif la création d’un univers dystopique, ses règles, ses fondements, etc.

Puis une deuxième, où les laborantins devaient créer un résumé de l’histoire, avec ses personnages et les idées de rébellion.

Plusieurs sociétés dystopiques différentes sont ressorties de ce travail d’écriture créative :

– Une société où la notion de genre a été supprimée. Ainsi l’être humain n’était pas différencié ou discriminé par son genre et l’égalité était de mise. Cependant, comme la société ne prenait pas en compte le genre biologique, cela a créé différents problèmes.

– Une société où il existe deux mondes : la réalité et le rêve. Le problème ? Tout le monde fuit la réalité, car elle est maussade et tombe petit à petit en ruine. La population prenant des drogues pour rester dans le monde des rêves, finit par être confrontée même dans ses rêves aux problèmes de la réalité qui les rattrape.

-Une société qui a été tellement uniformisée, que les enfants n’arrivent même pas à distinguer leurs parents quand ils vont les chercher à l’école.

-Un monde où tous les opprimés, les malades, les sans-abri, les fous, les gens « dangereux » ont été parqué dans des camps et où chaque pays du monde s’est transformé en une société dystopique. La Chine est devenu un marché noir géant, l’Allemagne est devenu un pays ultra militarisé, etc. Les gens qui étaient parqués ont réussi à s’échapper et font le tour des différents pays du monde en espérant un jour trouver une terre promise dont ils ont entendu parler.

Avec l’aide de l’auteure Léna Jomahé, les jeunes laborantins ont pu développer leur talent d’écriture et laisser libre cours à leur imagination. Un exercice de création particulièrement intéressant pour ces jeunes, qui permet de réfléchir aux différentes dimensions (économique, sociale, politique, etc) de la société.

Merci à tous pour votre participation à cet atelier ! Pour retrouver tous nos ateliers et s’inscrire, retrouvez-nous sur notre page facebook !


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter