Grand Est

Publié le 24 août 2020 | par Labo Des Histoires

0

A la MJC de Saint-Nicolas-de-Port, on revisite les contes !

Les Vacances Apprenantes et l’Eté Culturel s’achèvent cette
semaine à la MJC de Saint-Nicolas de Port. Durant deux mois, enfants et
adolescent·e·s ont été invité·e·s à se plonger dans le monde magique des
contes, à les étudier, à se les approprier et à les réinterpréter. Pour ce
faire, les équipes de la MJC ont imaginé un scénario, autour duquel s’articulaient
les diverses activités artistiques, culturelles et sportives :

« Il était une fois, des voyageurs en provenance du
Futur. Plus précisément, une équipe de chercheurs spécialisés dans le domaine
des Contes et Légendes. Leur nouvelle mission durera deux mois : ils devront
trouver dans les histoires du passé (notre présent) les morales et leçons qui
ont été oubliées avec les années (et qui manquent cruellement à leur époque).»

C’est ainsi que, durant quelques séances, notre intervenante
en théâtre Otilly Belcour s’est mise dans la peau d’une chercheuse du futur,
pour éveiller l’imaginaire des jeunes Portois.

Avec un premier groupe composé de trois filles et de cinq
garçons, elle a travaillé sur l’univers du Petit Chaperon Rouge, proposant aux
laborantin·e·s de s’interroger sur la figure du méchant et de créer le plaidoyer
des différents personnages du conte. Après avoir découvert les métiers d’avocats,
de juge, de jurés et de jury, les participant·e·s se sont répartis en trois
groupes : le premier prenant la défense du grand méchant loup, le second
défendant la grand-mère et le chaperon, et le troisième incarnant les juges. Chaque
groupe a créé son discours, trouvant des circonstances atténuantes pour
défendre tantôt le loup, tantôt la mamie et sa petite fille, avant de jouer le
procès quasiment en improvisation! Finalement, les petit·e·s juges ont décidé
que la seule personne coupable dans cette histoire était la maman du petit
chaperon rouge qui n’aurait jamais dû envoyer une petite fille seule dans la
forêt, sachant que le loup rôdait dans le coin !

Auprès du second groupe, composé de six filles et de cinq
garçons, c’est sur la thématique du bestiaire Lorrain qu’Otilly Belcour a animé
un atelier. Après avoir établi la liste de tous les monstres qu’ils
connaissaient – les pokemons, les licornes, le graoully, le dahu, les
centaures, le minotaure – les laborantin·e·s  ont inventé, décrit, écrit et dessiné leur
propre bête imaginaire à l’aide de plusieurs questions :

A quoi ressemble-t-il ?
Quel est son nom ?
Où vit-il ?
Quel est son cri ?
Pouvez-vous raconter une anecdote concernant cette bête particulière ? …

Puis, après un rappel sur ce qu’est le théâtre, une scène de théâtre, le
public, un comédien, … les enfants ont incarné leurs bêtes extraordinaires, imitant
sa posture, son cri, chacun son tour dans un premier temps puis par groupe de
trois afin de faire se rencontrer les bêtes!

Un grand merci à la MJC de Saint-Nicolas-de-Port de nous
avoir accueilli !


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : [thread] Pour le du jour, découvrez "Gromislav, le géant qui couvait la Terre" de Carole Trébor et T… ,
    • Labo des histoiresRT : 🖌 Du 19 septembre 2020 au 15 décembre 2020, la Région et la Drac Île-de-France invitent les enfants à composer un… ,
    • Labo des histoiresRT : Et si vous vous demandez s'il est "légitime" d'écrire, la réponse est "Oui". Et les encouragements sont ici, dans c… ,
  • Soundcloud