Hauts-de-France

Publié le 29 mai 2019 | par Labo Des Histoires

0

À bientôt, April !

En cette fin du mois de mai, l’équipe du Labo des histoires Hauts-de-France dit au revoir à April, arrivée à la fin de son service civique. Pour finir sa mission en beauté, elle accepte de répondre à quelques dernières questions…

Pourquoi avoir voulu effectuer ta mission au Labo des histoires Hauts-de-France ?

J’avais besoin d’un job pour financer mon doctorat, mais je ne voulais pas du simple boulot alimentaire. Je souhaitais continuer de travailler dans le domaine de la culture, dont j’avais déjà eu une première expérience. Mais ce qui m’a décidé, par-delà la dimension culturelle, c’est le côté plus social et humain. Concevoir des projets a un sens que j’ai pu moi-même constater, puisque j’ai eu l’occasion à plusieurs reprises de me rendre sur le terrain et d’être au plus proche des laborantin.e.s. Les ateliers ont toujours été de beaux moments de partage, où chacun.e apprend de l’autre.

Quel est ton meilleur moment au Labo des histoires Hauts-de-France ?

Trop difficile de n’en choisir qu’un. Ceux qui me viennent à l’esprit, ce sont par exemple l’atelier reliure japonais avec les jeunes filles de la Charmille à Sainte-Catherine, le moment partagé avec les jeunes de Tac Tic Animation à la Capelle, pendant notre tournée en Thiérache du Centre, ou encore tout récemment les rencontres hebdomadaires avec les jeunes Soudanais.e.s à Douai.

Et ton pire moment ?

Sans hésiter, le premier jour de la tournée en Thiérache du Centre. J’étais malade et nous venions d’apprendre que notre intervenante ne pourrait malheureusement pas animer l’atelier d’écriture. J’ai animé les ateliers de confection de parchemins moi-même, malgré mon état. Avec le recul, j’en tire une grande fierté : I did it !

Tu nous racontes les coulisses du Labo des histoires Hauts-de-France ?

Les coulisses, c’est avant tout beaucoup de thé et de lien humain. Communiquer avec les intervenant.e.s, les partenaires… Mais aussi tout un travail de routine néanmoins plaisant : répondre aux mails, tenir à jour les statistiques, rédiger des articles, gérer la page Facebook. La communication est très importante, c’est pourquoi je prends soin une fois par mois de mon bébé au Labo : la newsletter locale. Inscrivez-vous, vous le ne regretterez pas ! (https://bit.ly/30Nq3iF)

Quels sont tes projets après le Labo ?

Des vacances ! Et, à plus long terme, la poursuite de mon doctorat et la rédaction de ma thèse.


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresLe journal d’une peste de V. L. Sam et M.-A.Abesdris, coup de cœur de Romane, 11 ans, dans s… ,
    • Labo des histoiresRT : • Que lisez-vous ce week-end? 📚• Souvenez-vous, le concours d’écriture Journal de Bord de L’Océan est toujours en c… ,
    • Labo des histoiresRT : On a justement commencé à monter la proposition cet après-midi et on a hâte de vous la présenter ! ✍️👩‍🍳🍽 ,