À lire

Publié le 13 décembre 2018 | par Labo Des Histoires

0

Futurs enseignants et apprentis slameurs

Ce jeudi 13 décembre, le Labo des histoires Grand Est était présent à l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation, à Maxéville, pour un atelier un peu particulier : il concernait des futurs professeurs. Tanguy, notre intervenant slameur, a d’abord proposé d’écrire une chose dont on était sûre, une chose qui  fait peur, une chose que l’on ne sait pas et enfin un mot se finissant par « -isme ». Après quelques minutes, il a annoncé qu’avec les éléments écris précédemment, il allait falloir écrire un slam avec quelques contraintes :

  • Le slam devait contenir au moins trois des quatre réponses demandées au début
  • Le slam devait contenir des rimes
  • Le slam devait avoir cette forme :

 

Refrain

Hier encore…

Refrain

…De nos jours…

Refrain

… Quand viendra demain.

 

Une bonne quarantaine de minutes plus tard, chaque participant est passé un à un pour déclamer son œuvre devant les autres, après quoi, ils ont eu droit à des conseils personnalisés sur notre passage à l’oral et comment nous améliorer.

 

Découvrez ci-dessous le texte créé par Manon, Volontaire en Service Civique au Labo des histoires, qui a eu la chance de participer à cet atelier :

 

On vit dans un monde de plus en plus terrifiant,

La solitude est ma seule compagnie depuis trop longtemps,

Les humains sont des êtres bien compliqués,

Qui préfère s’entre-tuer plutôt que de s’écouter.

 

Hier encore je m’endormais avec l’espoir,

Que chaque lendemain ne serait pas tapi de noir,

Qu’au fond de chaque être se trouvait de la bonté,

Que tant que je me battais je serais sûre de gagner.

 

On vit dans un monde de plus en plus terrifiant,

La solitude est ma seule compagnie depuis trop longtemps,

Les humains sont des êtres bien compliqués,

Qui préfère s’entre-tuer plutôt que de s’écouter.

 

De nos jours, la guerre se cache à tous les coins de rue,

Dès que quelqu’un est différent, il se fait insulter d’intrus,

Et les écoles préfèrent apprendre à nos enfants

Des théories floues plutôt que la signification du mot « consentement »

 

On vit dans un monde de plus en plus terrifiant,

La solitude est ma seule compagnie depuis trop longtemps,

Les humains sont des êtres bien compliqués,

Qui préfère s’entre-tuer plutôt que de s’écouter.

 

Quand viendra demain, je voudrais pouvoir affirmer

Que je suis heureuse parce qu’on vit dans une société en paix,

Et que les adultes de demain sont bel et bien conscients,

Que la révolution n’a pas à être écrite dans le sang.

 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑
  • Facebook

  • Twitter Twitter

    • Labo des histoiresRT : Thanks for all the brilliant stories from all the brilliant young writers at Firhouse Community College! ✍️📚😀… ,
    • Labo des histoiresRT : Lancement cet après-midi au de la "classe expérimentale Écritures" @IMECArchives… ,
    • Labo des histoiresRT : Suite de l’histoire de science-fiction participative, par le ! Votez pour faire avancer l’histoire 👩‍🚀… ,
  • Soundcloud