Paris

Publié le 5 décembre 2018 | par Labo Des Histoires

0

Gary Ghislain à l’hôpital Necker

Dans la cadre du partenariat entre le Labo des histoires Paris et l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), le Labo des histoires poursuit son travail de développement des pratiques d’écriture chez les jeunes en milieu hospitalier.

Au mois de novembre 2018, c’est à l’hôpital Necker qu’un cycle d’ateliers d’écriture créative s’est déroulé au sein des services de néphrologie et de dermatologie.

Compte tenu des courts séjours des enfants et de la priorité toujours donnée aux soins, il a été décidé de diviser l’atelier en deux temps : un temps collectif puis un temps au chevet.

C’est l’auteur à succès Gary Ghislain qui a animé ce cycle d’ateliers.

Son master de littérature et de linguistique en poche, Gary Ghislain décide de voyager à travers le monde en exerçant de petits boulots. L’anglais devient rapidement sa langue de tous les jours, celle dans laquelle il écrit ses histoires. Mes voisins les Goolz aux Editions du Seuil est son deuxième roman traduit en français, après Comment j’ai piqué la petite amie alien de Johnny Depp chez De La Martinière Jeunesse en 2012.

A partir de l’imaginaire des enfants, Gary les encourage à écrire une histoire selon un schéma narratif assez classique : personnage, situation de perte, réparer ou retrouver la situation initiale, obstacles,  difficultés à affronter, résolution.

A partir d’exemples de la littérature contemporaine (Harry Potter, Hunger Games,…), des sollicitations et conseils narratifs de Gary, les enfants expriment oralement leurs idées et propositions. Les différents évènements et étapes de l’histoire se construisent peu à peu et Gary écrit l’histoire au fur et à mesure. A travers ce jeu de ping-pong et ces émulations, il s’agit de faire émerger et d’écrire ensemble une histoire exprimée oralement par les enfants. Une fois le récit achevé, Gary lit à voix haute l’histoire inventée collectivement ou en tête à tête avec l’enfant.

Les enfants, Gary et les enseignantes ont tous exprimé leur grande satisfaction à l’issue de ce cycle. Les participants ont démontré leurs capacités à raconter des histoires originales, structurées avec un début, un développement et une conclusion satisfaisante.

Les participants ont souvent été surpris par leur capacité à raconter une histoire cohérente et plaisante et Gary, quant à lui, a été surpris par leur ingénuité et le dénouement inattendu de leurs intrigues.

Un très grand merci à Gary Ghislain pour son grand professionnalisme et aux Éditions du Seuil qui ont gentiment offert un exemplaire de Nos Voisins les Goolz à chacun des participants.

Découvrez le début de deux histoires en attendant la publication d’un recueil de l’ensemble des histoires et de la suite des ateliers dès début 2019 !

Histoire collective : LE MONDE MAGIQUE 

Jack se souvient d’un temps heureux où il vivait avec sa famille dans une demeure douillette et paisible au cœur de l’Espagne.  

Il se souvient d’un temps où il n’était pas encore le prisonnier d’un monde étrange et incompréhensible dont il veut à tout prix s’échapper.  

Il se souvient exactement du jour où il a atterri là : il regardait la télévision, fasciné par un programme sur une planète imaginaire, peuplée d’animaux inédits et de créatures mi-robots mi-humaines tout à fait épatantes. 

Et tout à coup, ZAAAAP!, sans savoir ni pourquoi ni comment, il s’est trouvé happé par sa télévision – puis projeté dans ce monde de l’autre côté de l’écran. 

Jack se souvient de l’écran de télévision qui subsistait dans ce monde magique comme un hublot sinistre sur sa vie passée. Il se souvient des heures, des jours et des années passés à regarder sa famille le chercher sans jamais le trouver. Il se souvient d’avoir crié puis frappé l’écran des heures durant sans être ni vu ni entendu.  (…)

Histoire individuelle par N. : ROSALIE ET SON CHAT

Il était une fois une petite fille qui s’appelait Rosalie et qui vivait toute seule avec Pierre, son chat.  

Rosalie ne se souvenait pas d’avoir eu des parents. Par contre, elle était absolument sûr d’avoir toujours vécu avec son chat et d’avoir toujours porté à son cou un collier d’or sans savoir qui le lui avait donné et pourquoi.  

Rosalie et son chat travaillaient dur pour vivre. Ils se levaient très tôt tous les matins pour pétrir et cuire du pain que les villageois venaient lui acheter avec bonheur.    

Or un beau matin d’hivers, Rosalie se leva et découvrit que Pierre avait disparu.  

Elle prit un vieux bout de pain tout dur pour si elle avait faim et une boite d’allumettes pour si elle avait froid et quitta sa maison pour retrouver son chat.  

D’abord, elle rencontra un vieux paysan qui labourait son champ. “Mais oui, j’ai bien vu Pierre ce matin. Il marchait tranquillement vers la forêt de la sorcière, ce qui n’est pas bien prudent.” 

Rosalie prit son courage à deux mains, ajusta son bonnet de toile sur sa tête et pour l’amour de son chat, entra dans cette forêt maudite.  

Elle y trouva d’abord un âne qui s’appelait Hector. “Mais, oui, tout à fait ! J’ai bien vu ton chat. Il s’en allait au château demander des pièces d’or au roi et à sa femme, la reine. C’est pourtant un voyage bien dangereux.” 


A propos

Le Labo des histoires propose des ateliers d'écriture gratuits pour les jeunes de moins de 25 ans. Journalisme, scénario, écriture créative, B.D., poésie, chanson... Venez vous initier aux techniques d'écriture, écrire, imaginer, raconter de nouveaux mondes, de nouvelles histoires, de nouvelles aventures !



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 
Back to Top ↑